Soutien aux agents hospitaliers: pétition intersyndicale HEGP (plusieurs milliers de signatures dans le 15ème et à Malakoff)

10 Juin 2015 , Rédigé par PCF - Section Paris 15ème Publié dans #Santé - hôpital - assurance maladie

Syndicats CGT, SUD Santé et FO de l’hôpital POMPIDOU

repos supprimés = malades en danger

Lettre ouverte aux usagers de l’hôpital POMPIDOU

Mesdames, Messieurs

Le gouvernement a décidé de s’attaquer au monde du travail. Il a besoin d’argent pour faire la guerre et donner des garanties aux « élites ». Dans les hôpitaux le gouvernement veut économiser 20 millions d’euros.

Dans ce contexte, les personnels de l’hôpital Georges Pompidou et de l’Assistance Publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP) se mobilisent contre le projet de Martin HIRSH, Directeur Général de l’AP-HP, de réorganisation du temps de travail dans les hôpitaux parisiens.

  • Quel est ce projet ?, ce projet prévoit de réduire voire supprimer les jours de RTT afin de répondre aux objectifs gouvernementaux de réduction du déficit des hôpitaux. Véritable chantage à l’emploi en plus de nous enlever des RTT le gouvernement a prévu de supprimer de nombreux postes de CDD.
  • De quel déficit parlons-nous ? Le coût des actes médicaux est, chaque année, revu à la baisse alors quel les budgets alloués sont insuffisants pour faire fonctionner normalement les hôpitaux.
  • Quelles conséquences pour les personnels ? Au quotidien les agents sont confrontés à une augmentation de l’activité sans moyens supplémentaires, alors que les congés et les départs en retraite ne sont pas remplacés. Chaque jour, ils doivent faire face au manque de personnels, au manque de lits pour accueillir les patients. Les restructurations brisent les équipes et dégradent les conditions de vie au travail.
  • Quelles conséquences pour les usagers ? Les déremboursements de médicaments, le forfait hospitalier, les chambres d’hôpital payantes, les personnels travaillent aux pièces les patients deviennent des objets de soins. Il n’y a plus de temps pour individualiser la prise en charge.

La réponse du Directeur Général est la dénonciation du protocole 35h00 avec comme objectif d’augmenter la présence du personnel. A Tenon, pour certains agents cela représentera 26 jours de travail supplémentaire par an et pour les personnels de soins au moins 11 jours supplémentaires. Ces jours de récupérations (RTT) permettent de souffler. Ce n’est pas un cadeau mais des heures travaillées cumulées.

C’est inacceptable, les personnels des hôpitaux sont à saturation.

Depuis plusieurs années, alors que l’activité augmente, les effectifs diminuent dans les services de soins, les bureaux et les ateliers. Les jours de RTT ne sont pas des « privilèges ». Les emplois qui devaient accompagner la réduction du temps de travail n’ont pas été à la hauteur des besoins, bien au contraire. Chaque année, afin de réduire « les déficits » ils ont été la variable d’ajustement.

Plus que jamais l’hôpital est en danger.

Loin du slogan cela devient un problème de santé publique. Cet hiver 18.000 personnes sont mortes suite à l’épidémie de grippe. Nombreuses sont-celles qui n’ont pu être prise en charge dans nos établissements. Demain le développement de l’hospitalisation ambulatoire aggravera la situation (fermeture des lits d’hospitalisation traditionnelle en 24h/24 donc réduction de l’emploi et de la prise en charge du patient 24h/24).

Depuis plusieurs années, nous avons alerté la Direction concernant la réduction des lits d’hospitalisation, de l’offre de soins, de l’augmentation de l’activité et de la diminution du personnel.

Chaque économie faite sur le dos des personnels a une répercussion sur la prise en charge des patients.

Les personnels de l’hôpital Pompidou vous appellent à les soutenir.

Leurs conditions de travail font la qualité

de votre prise en charge médicales et paramédicales.

Paris, le 30 mai 2015

Soutien aux agents hospitaliers: pétition intersyndicale HEGP (plusieurs milliers de signatures dans le 15ème et à Malakoff)

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article