Petition - Levee immediate de l’etat d’urgence

9 Septembre 2016 , Rédigé par PCF - Section Paris 15ème

Petition - Levee immediate de l’etat d’urgence

Levée immediate de l’état d’urgence

Non à la logique de l’état de guerre permanent!

Non à la doctrine de l’ennemi de l’intérieur !

Visiteurs de la Fête de l’Huma 2016, nous vous appelons, si ce n’est fait, à signer et faire signer les pétitions équivalentes de différentes organisations progressistes, exigeant la levée immédiate de l’état d’urgence.

L’horrible attentat terroriste de Nice, le 14 juillet, a permis au pouvoir de prolonger encore l’état d’urgence, malgré l’opposition de quelques parlementaires de plus qu’en novembre.

Pourtant, il est avéré – sans surprise – que l’état d’urgence ne sert à rien contre ces attentats. Il ne donne aucun moyen supplémentaire réel à la police pour dépister ce type d’assassins. Il ne peut rien contre la crise sociale, politique et morale du système qui enfante, dans notre pays comme ailleurs, sous telle ou telle obédience politique ou vaguement « religieuse », de tels actes.

Non, l’état d’urgence, aujourd’hui renforcé, n’est efficace que pour un tout autre but : continuer à jeter les bases d’un Etat répressif étouffant les libertés démocratiques fondamentales et écrasant la contestation. Les députés communistes français et algériens l’avaient déjà courageusement dénoncé en 1955 lors de son institution.

En 2015 et 2016, les assignations arbitraires à domicile de militants de différentes causes pacifiques, la tentative d’interdiction de manifestations des plus importants syndicats contre la casse du code du travail l’ont montré. Elles s’accompagnent d’une répression sociale, encouragée par le gouvernement, sans précédent depuis des décennies, contre des militants du mouvement ouvrier.

Nous demandons la levée immédiate de l’état d’urgence qui est le symbole et le socle politique de la dérive sécuritaire du pouvoir.

Nous dénonçons la tentative éhontée du gouvernement, à l’occasion de cette rentrée, d’enrégimenter dans la logique de peur et de militariser le monde de l’école.

Nous refusons la propagation par l’idéologie dominante de la doctrine de l’ennemi de l’intérieur.

Nous dénonçons l’hypocrisie des campagnes du gouvernement, de la droite, des médias dominants détournant les notions de fraternité et de laïcité. Nous n’acceptons pas le terme de « radicalisés » pour désigner les auteurs des récents attentats, qui assimile dangereusement l’ensemble des musulmans à une culture de violence. Dans le même temps, nous combattons la campagne idéologique tendant à renvoyer les individus vers des appartenances communautaires ou religieuses respectives supposées pour les différencier et les opposer, pour diviser la société et notamment la classe ouvrière. Nous opposons à ce discours la fraternité des travailleurs dans les luttes pour leurs conditions de vie.

Nous renvoyons les envolées corcardières, nationalistes, étroitement identitaires, des gouvernants successifs pour enrôler la nation à leur politique qui sont en totale contradiction avec leur obsession à étouffer le droit du peuple français, des peuples, à disposer d’eux-mêmes.

Enfin et peut-être plus que tout, nous refusons d’être enrôlés, au nom des attentats terroristes, dans un état de guerre permanent. Les derniers gouvernements ont placé la France à l’avant-poste des guerres impérialistes qui ont détruit les Etats du Moyen-Orient, semé la désolation et fait le nid des groupes « islamistes » quand ils ne les ont pas aidés directement. Le gouvernement continue de livrer des armes et une alliance aux dictatures obscurantistes qui les finances et soutiennent. Encore plus de guerre impérialiste : certainement pas !

Le 24 septembre, des manifestations sont organisées dans toute la France pour la Paix. Nous appelons à y participer sur les slogans suivants :

  • Sortie de l’OTAN et des politiques extérieures de l’UE,
  • Plus un seul soldat français hors de France,
  • L’argent pour l’école et la santé, par pour les armes !

Ensemble, mettons à cette occasion également en avant l’exigence de la levée immédiate de l’état d’urgence !

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

SNOWDEN 17/09/2016 17:49

Sur France Culture, la radio de la CIA et de l'Otan, Mémé Ockrent la cheftaine du docteur au grand de riz, qui est la responsable de la CIA dans les médias Européens depuis 4à ans, a tenu une émission d'une heure pour taper sur la Russie et le PC de Russie, pour à la fin se réjouir qu'un de ses invités, Mr Grand, venait d'être nommé secrétaire général adjoint de l'Otan. Les autres invités étaient tous du même akabi dont le sieur Radvanyl, qui doit sa carrière au PCF et qui est invité régulièrement à lacher son fiel anticommuniste dans l'Humanité....

Sans dents 16/09/2016 19:27

La direction mafieuse du PCF coure après, l'Euro, l'Otan et le PS.