Nouveau sabotage du service public postal : suppression des « boîtes aux lettres à collecte plus tardive » au métro Convention

25 Janvier 2017 , Rédigé par PCF - Section Paris 15ème Publié dans #La Poste

Nouveau sabotage du service public postal : suppression des « boîtes aux lettres à collecte plus tardive » au métro Convention

Brève PCF Paris 15, 25 janvier 2017

Devant le mécontentement des usagers, après la liquidation du centre de tri de la rue François Bonvin, La Poste avait concédé une boîte aux lettres « à collecte plus tardive », une seule pour le 15ème, disposée au métro Convention. La levée pour un départ le jour même vers l’Ile-de-France y avait lieu à 20h00 au lieu de 19h00 dans les bureaux. Vraiment pas grand-chose pour un arrondissement comptant 240.000 habitants et 140.000 emplois !

Même sur ça, La Poste a décidé de rabioter ! Et sans communiquer bien sûr ! On découvre ainsi, à la nouvelle année, que la levée de la boîte de Convention se fait désormais à 16h.

Le 1er janvier aussi et pourtant, le tarif pour la lettre prioritaire est passé de 80 à 85 centimes (60 centimes il y a cinq ans !).

Avant la suppression des centres de tri de Paris intra-muros, regroupés, pour ceux de Paris-Sud, en 2007, dans la « plateforme industrielle de traitement du courrier » de Wissous (un massacre pour l’emploi, la qualité du service et une aberration écologique, entre autres!), nous pouvions poster notre courrier dans le 15ème à Bonvin, tous les jours jusqu’à 22h et à Alleray, tôt le matin, pour une distribution le jour même dans le 15ème.

Mais la direction de La Poste a changé de mission : au lieu d’assurer la distribution du courrier, elle entend désormais la saboter, dans le but de supprimer de vrais emplois et développer des foyers de profit pour le privé !

Conscients de cela, exigeons le rétablissement de la levée du courrier à 20h dans le 15ème !  

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article