La défense de la Mémoire : oui ! La pêche aux voix : non !

4 Mai 2009 , Rédigé par PCF - Section Paris 15ème Publié dans #15ème

La défense de la Mémoire : oui ! La pêche aux voix : non !

 

Au Conseil d’arrondissement du 4 mai 2009, le groupe « la Gauche » unissant les élus du PS et ses satellites présente un vœu relatif aux cérémonies commémoratives dans le 15ème.


Ils demandent que soient repeintes les grilles du Monument aux morts. Voilà un acte politique bien inoffensif et consensuel ! Mais il est erroné et mesquin de prétendre que le monument est délabré.


Ces élus demandent que soit mise à disposition une sonorisation pour le déroulement de toutes les manifestations commémoratives. En ce qui concerne celle dont je m’occupe, celle de la Déportation le dernier dimanche d’avril, je ne ferais pas le mauvais procès de ne pas reconnaître que la municipalité du 15ème accède maintenant à nos demandes et de bonne grâce.


Concernant la célébration du 19 mars, du cessez-le-feu en Algérie, j’espère qu’il en bien de même. Si ce n’est pas le cas, je m’associe à toute protestation de mes amis, anciens d’Algérie.


Mais je dois manifester ma réprobation devant le vœu formulé par le groupe « la gauche ». Mon engagement communiste est connu et n’y changera rien.
Le caractère mesquin du vœu n’aurait pas suffi à me faire prendre la plume.
 

Mais l’exposé de ses motifs, pour ces élus dont certains étaient présents à la cérémonie du 26 avril 2009, montre qu’ils n’ont rien compris. Nous ne commémorons pas la « déportation des populations discriminées pendant la seconde guerre mondiale », nous commémorons la déportation, l’extermination directe ou différée par l’esclavage dans les camps de la mort, des adversaires et des victimes du nazisme (avec la complicité du régime de Pétain): les RESISTANTS, les OTAGES, les déportés politiques suivant les critères raciaux, RACISTES de l’occupant. 


Avant d’inventer des vœux qui reprennent les imbécilités dangereuses du discours dominant, les élus de « gauche » feraient mieux de prendre conseil auprès des premiers intéressés.

 

Emile Torner, ancien déporté à Buchenwald et Langenstein 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article