EDF-GDF: ripostons à la violence patronale! Communiqué de l'UL CGT du 15ème

15 Mai 2009 , Rédigé par PCF - Section Paris 15ème Publié dans #EDF et GDF

UNION LOCALE DES SYNDICATS CGT

du XVème arrondissement de Paris

 

26, rue Sainte Félicité - 75015 PARIS

Tel + Fax : 01.45.33.66.93

e.mail : ulcgt.paris15@wanadoo.fr

 

 

 

COMMUNIQUÉ

 

EDF/GDF : LA VIOLENCE EST PATRONALE.

TOUS ENSEMBLE, RIPOSTONS !

 

VENDREDI 15 MAI, RASSEMBLEMENT 13H

UNENIG, 66 bd de COURCELLES 75017

 

Suite à une action du personnel d’EDF/GDF près de 80 salariés, parmi lesquels des dirigeants et militants de syndicats CGT, ont été interpellés et placés en garde à vue. Ils n’ont été libérés que vers minuit après avoir subi des fouilles au corps humiliantes, être mis nus etc.

La presse s’en étant fait l’écho, il faut revenir à la genèse de cette affaire pour dégager la vérité des faits :

EDF/GDF : Depuis maintenant 7 semaines, une grève historique touche les entreprises EDF et GDF.

Ce mouvement massif qui concerne 70 000 agents environ avec des pourcentages de grève supérieurs à 50% dans la production et la distribution notamment mais qui touche aussi  les plateaux téléphoniques EDF et GDF est né de  2 revendications principales, l'arrêt des externalisations des métiers, la reprise totale des travaux au privé et une augmentation des salaires de 10% au vu des résultats des 2 entreprises, 4,4 milliards de bénéfice net pour EDF dont 2,4 milliards donnés aux actionnaires et 6,8 milliards de bénéfice net pour GDF dont 6,5 milliards pour les actionnaires et seulement 0,3% pour les salaires, un véritable scandale.

 Depuis 7 semaines, les salariés d’EDF/GDF demandent l’ouverture de négociations et se heurtent au mur du silence patronal. Il s’agit d’une fin de non recevoir inadmissible dans une entreprise prétendant pratiquer le dialogue social et à une époque où, précisément, la crise nécessite une mobilisation de toutes les énergies pour affronter réellement les problèmes et non persister dans les recettes qui ont généré cette crise.

 

Les salariés d’EDF/GDF, par leur action pour l’augmentation des salaires pour développer la croissance et leurs propositions en matière de Service Public de nature, par l’arrêt des externalisations, à retrouver une qualité « haut de gamme », et à stimuler l’emploi statutaire et stable utile à l’équilibre d’une société répondent aux exigences de l’heure.

 

Les directions d’EDF/GDF, par leur autisme borné et suicidaire, par leur acharnement dénué de bon sens, engendrent des réactions dont ils portent seuls la responsabilité.

 

Que l’on sache que la CGT défendra ses militants et les salariés ; que ce sont bien les directions, comme à Uniroyal, Caterpillar, Mollex et autres qui portent les responsabilités des modes d’action employés ; que les salariés d’EDF/GDF défendront leur statut qui est protecteur et qu’ils n’ont nul besoin d’un nouveau statut du travail salarié ; que les propositions, même les plus évidentes, ne recueillant de la part des employeurs que silence méprisant c’est l’élévation du rapport des forces qui permettra la satisfaction des revendications et dégagera la voie du progrès économique et social.

 

C’est à cela qu’appelle l’union locale du 15e arrondissement de PARIS et à participer au rassemblement de vendredi 13h devant le siège de la chambre patronale.

Paris le 15 mai 2009

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article