Gracchus Baboeuf : un nom qui écorche toujours les dirigeants parisiens !

7 Août 2009 , Rédigé par PCF - Section Paris 15ème Publié dans #15ème

La valorisation du patrimoine est aussi sélective que la mémoire. Les responsables de la Ville de Paris viennent à nouveau d’en fournir la vérification.

 

Au 226 de la rue de Vaugirard dans notre 15ème arrondissement se trouvait un immeuble du XVIIIème siècle : l’ancienne Auberge du Soleil d’Or.

 

Du bâtiment, il faut désormais parler au passé.

 

Bien sûr, nous ne pouvions qu’approuver l’objectif de réhabilitation des 21 logements délabrés et leur intégration au parc social, comme la construction de 16 nouveaux logements sur la parcelle (encore que nous ne comprenons pas pourquoi des financements du Conseil régional ont été mobilisés alors que l’opération n’entre pas dans ses prérogatives – mais c’est une autre question). 

 

Mais la « rénovation » brutale s’est avérée être pratiquement une démolition-reconstruction qui n’a rien respecté des éléments anciens. Rien n’est plus identifiable du bâtiment historique.  

 

L’Auberge du Soleil d’Or est pourtant un lieu historiques et non des moindres.

C’est de là que partit dans la nuit du 23 au 24 fructidor an IV (9-10 septembre 1796), le dernier épisode actif de la « Conspiration des égaux », mouvement politique organisé par Gracchus Baboeuf. A la suite de son échec, 131 personnes furent arrêtées, 30 fusillées.

 

Avec la « Conspiration de l’Egalité », pour la première fois dans l’histoire de notre pays, l’idée communiste était devenue un mouvement politique actif : pour la propriété collective, pour répartition égalitaire des richesses produites, contre la bourgeoisie accaparatrice du Directoire.

 

De ce passé, l’actuelle municipalité de Paris, suivant ses prédécesseurs, n’entend rien garder. Ni le bâtiment, ni sa mémoire.

Dans la brochure en couleurs de la « gauche » au conseil du 15ème, daté de juin 2009, diffusée à des dizaines de milliers d’exemplaires, le Soleil d’or dénaturé est présenté comme le lieu d’une conspiration royaliste de 1791 ( !) et d’une « autre républicaine en 1796 (complot du camp de Grenelle) dont le but était de renverser le directoire ».C’est tout !

Décidément, certains noms font mal.

 

Baboeuf, les Egaux, les origines françaises du communisme : une page de l’histoire que les possédants et leurs serviteurs veulent toujours ignorer !

Nous demandons la pose d'une plaque commémorative!

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

catherine MARGUERITTE 10/09/2009 13:26


Babeuf veut le bonheur de l'humanité par la révolution égalitariste, l'instauration d'un gouvernement, par le noyautage de l'armée et la constitution d'une "avant garde révolutionnaire clandestine", qui "fera disparaître les bornes, les haies, les murs, les serrures aux portes ; les disputes, les procès, les vols, les assassinats, tous les crimes ; les tribunaux, les prisons, les gibets, les peines ; le désespoir qui cause toutes les calamités". Il est convaincu que la Convention nationale (21 septembre 1792-26 octobre 1795) a voulu le génocide vendéen (la dépopulation) pour asseoir son pouvoir. Il est guillotiné sous le Directoire pour avoir été l'inspirateur de la "conjuration des égaux" qui a pour objectif de supprimer "la propriété particulière" et "d'établir l'administration commune" (Le Tribun du Peuple n°35).
Vous l'aurez compris je m'associe à la mémoire de cet homme remarquable, les phrases précédentes sont de sa main.Catherine MARGUERITTE 

catherine MARGUERITTE 10/09/2009 13:23

J'ai démontré que, dans le système de dépopulation, les gouvernants ont voulu diriger la partie d'exécution qui aurait lieu sur le théâtre de la Vendée, de manière à ce que la destruction s'opérât, d'abord sur une très grande partie de l'armée républicaine, et ensuite sur la totalité de la population vendéenne. Ibidem p. 137. 3Ce voeu est digne d'intérêt, Je  le considère avec attention Catherine MARGUERITTE 

Olivier Bouchard 18/08/2009 16:02

Je suis prêt à participer à une campagne pour obtenir la pose d'une plaque commémorative par la mairie de Paris.Salut, égalité.

Le coco 14/08/2009 21:59

On a donné a mon enfant sur la plage un cahier de jeux du PCF je me demandai ou était la maquette du Goulag a construire et ou était le chaboule tout des menbres du PS. C'est bien de n'avoir gardé que du communisme que la propagande... Belle état d'esprit!

Brûlé 09/08/2009 11:03

Tout à fait d'accord avec vos réactions et votre demande d'une plaque commémorative solidairement  Fred Brûlé pléchatel iLLE ET vILAINE