Anne Hidalgo prise dans les pattes du Canard enchaîné !

5 Mai 2010 , Rédigé par PCF - Section Paris 15ème Publié dans #15ème

Anne Hidalgo prise dans les pattes du Canard enchaîné !

 

objectif15.gif

Le Canard enchaîné est loin d’être aussi innocent que l’animal qui le représente. Ses articles satiriques, dénonciateurs n’arrivent pas comme ça, innocemment.

Dans son numéro daté du 5 mai 2010, on trouve un article accusateur sur Anne Hidalgo : « la dauphine de Delanoë les doigts dans le béton ».

Nous ne chercherons pas à identifier quel clan du PS ou de l’UMP cherche à régler des comptes.

 

Pour nous, restent les faits décrits et ils sont frappants. Ils correspondent entièrement aux collusions entre la municipalité de Paris, représentée par Anne Hidalgo en tant que 1ère adjointe à l’urbanisme, et tous les promoteurs immobiliers dont nous combattons les projets, en particulier dans le 15ème arrondissement.

 

Le Canard constate, comme nous, que le bulletin du « groupe de gauche » dans le 15ème (incluant les satellites du PS du « Front de gauche »), intitulé « Objectif 15 », regorgent de publicités des groupes immobiliers que la politique de M. Delanoë et de Mme Hidalgo sert. Le Canard écrit ainsi à juste titre : « des bétonneurs ont ainsi acheté la quasi-totalité des 10 pages de pub (sur 32) du dernier numéro d’Objectif 15, destiné aux électeurs du 15ème. Bouygues, Vinci ou Nexity figurent sur la liste des bienfaiteurs. Tout comme le groupe Unibail… ».

Le Canard fait bien de faire remarquer que la foncière Unibail est le gros profiteur des projets de rénovation des Halles et de la Tour Triangle à la Porte de Versailles dans le 15ème.  Ne manque à la liste que Gécina qui a profité de même à Beaugrenelle de la complaisance et du zèle de Mme Hidalgo (voir notre dossier), mais qui doit considérer qu’il ne craint plus rien. Même la Semparisseine (regroupant l’ex-Semea15) dont Anne Hidalgo est administratrice finance Objectif 15.

Décidemment, Anne Hidalgo manque d’expérience dans tous les domaines, l’architecture, l’urbanisme, la politique, la courtoisie avec ses contradicteurs et même le financement des partis politiques.  

 

Le Canard cite de façon amusante la réaction de son cabinet, aussi ingénue : « il n’y a pas eu de contrepartie pour les promoteurs ».

 

Le Canard fait bien aussi de mettre la droite, et notamment la droite du 16ème de M .Bernard Debré, dans le même paquet pour son bulletin « Paris 16 » qui utilise la même agence de com avec les mêmes méthodes.

 

Revenons au principal, pour lequel cet article peut être utile ! A la Samaritaine, au Palais de la Mutualité, au Forum des Halles, à la Porte de Versailles, à Beaugrenelle, etc. la politique de Bertrand Delanoë, avec Anne Hidalgo comme potiche, sert les intérêts des promoteurs, des multinationales de l’immobilier et de la finance.

 

Nous sommes communistes. Nous faisons partie de ceux dont la boussole est l’intérêt collectif et non les calculs d’alliances politiciennes.

C’est pourquoi nous pensons que tout cela doit être dénoncé, notamment par la gauche honnête, sans compromission avec la municipalité, sans ambiguïté avec ces profiteurs, pour que les Parisiens de tous les arrondissements, même ceux qui n’habitent pas à proximité de ces projets qui écrasent les travailleurs et les riverains, puissent peser pour d’autres choix, pour les choix qui les ont fait durablement sortir la droite de la municipalité de Paris.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article