Avec les postiers, les usagers, à l'appel de la CGT pour LA POSTE

7 Février 2011 , Rédigé par PCF - Section Paris 15ème Publié dans #La Poste

Cette action suit la campagne lancée par l'Union locale CGT du 15ème pour la défense des conditions d'accueil, de l'emploi et des conditions de travail dans les bureaux de Poste. Nous sommes intervenus à plusieurs reprises dans le même sens et soutenons pleinement cette action, également portée par le syndicat CGT des Postaux de Paris.

 

Notre précédent tract pour la défense des bureaux de Poste: Défense des bureaux de Poste : un exemple de mobilisation dans le 15ème.

 

 

RASSEMBLEMENT JEUDI 10 février 2011 à 14h00, 

ATTENTION AU LIEU: devant la direction de "l'enseigne" de la Poste, 7 place des Martyrs du lycée Buffon (derrière la gare Montparnasse, à l'entrée de la gare SNCF Pasteur)

 

Tract CGT:

 

CONTRE LA FERMETURE DES BUREAUX DE POSTE !

La Poste est en danger !

Qu’est-ce qu’ils ont encore inventé à La Poste ? Ce thème décliné dans une bande dessinée que s’est offerte La Poste dans des journaux gratuits mérite d‘être médité. Au delà de la propagande officielle de l’amélioration du service et tout le tralala habituel, il y a lieu de confronter le discours à la réalité. La Poste  se permet de fermer ses bureaux comme bon lui semble (ainsi que l’indique la reproduction d’une affiche exposée au verso) pour faire rentrer dans le crâne de ses agents les bienfaits de sa politique. Elle réduit ses effectifs et ferme des bureaux de poste en matinée l’été ou en totalité.

Dans le même temps, elle sanctionne les militants syndicaux qui agissent conformément à leur vocation et aux intérêts du service public. Ces derniers mois en effet à Paris, ce sont trois militants qui ont fait l’objet de sanctions : Christophe, licencié ; Maria qui a fait l’objet d’une demande d’exclusion de fonction de 3 mois, peine que le conseil de discipline a commué en mutation d’office dans le même secteur géographique, sanction que les syndicats continuent de contester ; Kader de Coliposte, convoqué pour une sanction pouvant aller jusqu’à un licenciement… Et les pouvoirs publics ont encore retardé l’intervention des inspecteurs du travail à La Poste au 1er janvier 2012 alors que celle-ci est devenue société anonyme depuis le 1er mars dernier !

Partout agissons, salariés, usagers.

Il est nécessaire pour mettre en échec ces politiques néfastes de se rassembler postiers/usagers. Dans le 15e arrondissement, cet été, La Poste a fermé, sans crier gare, cinq bureaux de quartier en matinée, un bureau en totalité et a réduit les horaires de quatre autres. L’union locale CGT s’est élevée contre ces pratiques et a initié une pétition qui recueille un large accord parmi la population.

Malheureusement, cette politique de La Poste est généralisée sur Paris. Elle est le résultat de choix qui privilégient les profits financiers au détriment des services utiles. La CGT refuse ce diktat et appelle à soutenir et à généraliser ce type d’action. C’est pourquoi, nous proposons de nous rendre au siège de La Poste pour remettre les pétitions déjà collectées et sollicitons tous ceux qui veulent soutenir cette initiative à se rassembler devant le siège le jeudi 10 février à partir de 14h.

Nous considérons que La Poste est un besoin essentiel pour la population et qu’elle doit disposer des moyens de fonctionner correctement pour rendre le service qui lui incombe.

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article