Avenue de la Porte Brancion : inauguration d’une plaque en l’honneur de Huynh Kuong An, résistant communiste

28 Octobre 2014 , Rédigé par PCF - Section Paris 15ème Publié dans #Histoire - Notre mémoire

131025 HuynhLa cérémonie a lieu vendredi 24 octobre 2014 à 11 heures, devant le 6 avenue de la Porte Brancion, où notre camarade était domicilié. Une importante délégation du PCF Paris 15 et de la JC Paris 15 y a participé.

A noter, à côté des interventions des municipalités de Paris et du Quinzième, les prises de paroles de l'Amicale Chateaubriant-Voves-Rouillé-Aincourt et de l'ambassadeur de la République socialiste du Vietnam, M. Duong Chi Dung.

 

Nous avons diffusé plus de 1500 tracts dans le quartier invitant à la cérémonie. Nous en reproduisons le texte ci-dessous. Le souvenir justement souligné cette année de Huynh Kuong An est indissociable de notre commémoration de l'assassinat dans les mêmes circonstances de Charles Michels, député communiste du 15ème.

 

TRACT A LA POPULATION

 

Nous appelons la population à venir nombreuse célébrer la mémoire de ce martyr de la Résistance, assassiné par les nazis à Chateaubriant, le 22 octobre 1941, avec Charles Michels, député communiste du 15ème arrondissement, Guy Môcquet, lycéen, jeune communiste du 17ème, et 24 autres camarades désignés aux Allemands par le gouvernement de Vichy.

Ils ont poursuivi jusqu’à la mort leurs longs combats des années 30 contre le fascisme, contre le capitalisme, contre ces puissances d’argent qui choisir le camp de l’ennemi. Le sacrifice de leur vie aura servi de référence morale au développement de toute la résistance intérieure au nazisme et à ses valets. Il a contribué aux grandes conquêtes sociales et démocratiques de la Libération.  

Huynh Kuong An était un immigré du Vietnam, à l’époque colonie française. Il a trouvé naturel de s’engager avec les progressistes français et leur avant-garde, le Parti communiste, dans leur cobat pour la justice sociale, pour la paix, pour la liberté. Il y a pris toute sa place, jusqu’à la mort glorieuse. Les communistes français étaient engagés contre le colonialisme. A leur tour, ils allaient s’élever contre la guerre d’Indochine, lutter pour l’indépendance du Vietnam, pour l’amitié entre les peuples français et vietnamien.

Avec Huynh Kuong An, nous célébrerons la mémoire de la Résistance, la participation en France à ses combats de nombreux progressistes originaires d’Indochine, d’Afrique du nord, d’Afrique noire, leurs idéaux antifascistes communs qui doivent toujours guider nos pas, la solidarité internationaliste.        

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article