Beaugrenelle. Le spéculateur Gecina revend avant même l’achèvement du centre commercial !

22 Août 2013 , Rédigé par PCF - Section Paris 15ème Publié dans #BEAUGRENELLE

Beaugrenelle. Le spéculateur Gecina revend avant même l’achèvement du centre commercial !

 

Avec les associations, nous l’avions dit dès le début … en 2003.

Anne Hidalgo, quant à elle, assurait à l'époque la main sur le coeur que la firme Gecina n’est "pas un promoteur" mais un investisseur responsable qui veut s’impliquer durablement dans le développement du quartier Beaugrenelle, suivant une forme de « partenariat public privé ».

 

Les faits sont là, confirmant les évidences.


Avant même que le building du futur centre commercial soit achevé, on apprend le 24 juillet que Gecina a mandaté les banques Morgan-Stanley, HSBC et CACIB (Crédit agricole) pour trouver un acheteur. Elle veut réaliser le plus rapidement possible sa culbute financière, certainement considérable, en rapport avec un investissement total (avoué) de plus de 450 millions d’euros.

Une chose aura été durable et même interminable: l’abandon du quartier, le chantier colossal, ses nuisances, le mépris des riverains. Elle va encore durer avec la dégradation des services publics, l’engorgement du quartier, le développement encouragé de la spéculation.

 

Toutes ces années de retard (7 ans si l’on considère les toutes premières annonces) n'auront été, elles aussi, qu'une question de fric. En 2009, Gecina expliquait au Maire du 15ème qu’elle ralentissait les travaux pour voir comment la crise évoluait. Depuis le départ, depuis que la municipalité de Paris lui a laissé les commandes sur le quartier, Gecina n’a cessé d’accroître ses exigences. Toutes ont été exaucées : agrandissement des surfaces, adaptation du PLU, permis de construire, pleine propriété des emprises foncières, etc. Sans parler du matraquage marketing pour vanter le projet, effectué par la Sempariseine (ex-SEMEA 15) et en premier lieu par Anne Hidalgo.


On comprend que Hidalgo soit si peu diserte maintenant sur son projet phare.

Pour les associations, la lutte continue pour l’aménagement du quartier, les équipements publics, la préservation du logement social. Leur vigilance a limité les dégâts. Plus que jamais nous sommes partie prenante de ces combats.

 

PS: Gecina est une entreprise "foncière" qui ne sert à rien - aucune compétence technique dans le BTP - mais qui sert de confortables dividendes à ses actionnaires.

130822_gecina.png   

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article