Contre l’ensemble Pacte de « responsabilités »-TVA-CICE : Construire un front de lutte pour gagner maintenant, c’est possible !

6 Février 2014 , Rédigé par PCF - Section Paris 15ème Publié dans #Actualités - Alternative politique

MANIFESTATION A L'APPEL DE LA CGT, 6 FEVRIER 2014

Contre l’ensemble Pacte de « responsabilités »-TVA-CICE : Construire un front de lutte pour gagner maintenant, c’est possible !

140206_manif.jpgLe pacte de « responsabilités » est le plus gros mauvais coup contre les salariés depuis des années : 35 milliards d’euros, correspondant à la fin du financement des allocations familiales par les cotisations sociales patronales. Pour faire avaler ce « gros morceau », vieille lune du Medef, le pouvoir de « gauche » a mis les formes. Il s’y prend par étape, sur fond de propagande sur la « compétitivité » et de prétextes européens. Les exonérations de cotisations patronales n’ont jamais créé d’emplois : même leurs économistes n’arrivent pas à le montrer.

Côté cadeaux aux patrons, il a fait passer fin 2012, le « Crédit d’impôt compétitivité », le CICE, 20 milliards d’euros par an en 2015, presque sans opposition, sans mobilisation. Il s’agit pourtant de faire rembourser par le contribuable – salariés, retraités avant tout – 6% des salaires (inférieurs à 2500 euros par mois). D’ici 2016, le CICE sera complété ou sera fondu dans un nouveau dispositif exonérant le patronat des cotisations familiales : 15 milliards de plus pour eux.

Côté sacrifices aux salariés et aux familles, les allocations ne sont plus revalorisées au rythme des salaires. Leur caractère universel est remis en cause par des plafonds de plus en plus bas. Le CICE est financé par des hausses considérables de TVA qui pèsent en moyenne de 170 euros par an par foyer (6,5 milliards au total et ce n’est qu’un début). La TVA antisociale que Sarkozy n’a pas réussi à imposer est instaurée. D’autres coupes budgétaires suivront, notamment contre les politiques du logement et de la petite enfance.

Toutes ces attaques, ces provocations au monde du travail, à ceux qui vivent déjà de plus en plus difficilement depuis des années, donnent un point de convergence des luttes concret, rassembleur, sinon des syndicats d’accompagnement, d’une majorité large du monde du travail.

Bien sûr, communistes, nous sommes pour un changement radical de politique, pour une remise en cause globale (et non une simple « remise à plat » et réorientation) des 230 milliards d’euros d’aides au profit. Mais il faut engager le mouvement sur un point qui fédère et développe les luttes immédiatement. Nous payons trop cher les illusions semées d’un changement de majorité politique avec l’alternance. Le rapport de force contre la casse de la retraite à 60 ans et le retrait de la loi Woerth en 2010 a été gâché.

Rassemblons les salariés, les familles contre les pertes de pouvoir d’achat, les hausses de TVA, la casse des allocations familiales ! Dans ce cadre, dénonçons et exigeons la fin du CICE !

Le pacte de « responsabilités » n’est pas négociable, contre telle ou telle contrepartie : exprimons son rejet sans conditions !

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article