Dénonçons! Anticommunisme : la nouvelle municipalité de Villejuif (UMP-EELV) débaptise le parvis Georges Marchais !

20 Décembre 2014 , Rédigé par PCF - Section Paris 15ème Publié dans #Histoire - Notre mémoire

Anticommunisme : la nouvelle municipalité de Villejuif (UMP-EELV) débaptise le parvis Georges Marchais !

Brève, vivelepcf, 18 décembre 2014

 

La coalition qui s’est emparée de la municipalité de Villejuif n’est hétéroclite qu’en apparence. Sa cohésion, du maire UMP Franck Le Bohellec à l’ancien gauchiste, dirigeant d’EELV, Alain Lipietz, fer de lance de la coalition de mars dernier, se retrouve dans l’option fondamentale qui guide leur politique : l’anticommunisme, l’anticommunisme primaire.

 

Ce 17 décembre, la municipalité a ainsi mis à l’ordre du jour du Conseil municipal et fait voter la débaptisation du parvis « Georges Marchais », le même soir que la création d’une police municipale. Nous ne disposons pas encore du compte-rendu de la séance mais on l’imagine.

 

Les noms des rues des municipalités anciennement communistes sont souvent insupportables aux équipes de droite, voire certaines de « gauche » qui sont arrivées à les supplanter. Les Marx, Lénine, Maurice Thorez, Jacques Duclos représentent à la fois les idées et l’histoire des luttes populaires menées par le PCF qu’ils veulent effacer. Sauf exception, ils n’arrivent pas à se débarrasser des noms des martyrs de la Résistance. Ils tentent alors de les récupérer à la façon de Sarkozy avec Guy Môcquet, de les « décommuniser ». C’est ce qui se passe souvent aussi avec les noms des anciens élus locaux auxquels les populations restent très attachées, comme, par exemple, à celui de Maurice Nilés à Drancy que le patron de l’UDI Lagarde prend soin d’honorer après avoir supprimé la rue Lénine.

 

A Villejuif, sous l’aiguillon de Lipietz, la haine l’emporte sur le pragmatisme politique. Le souvenir de Georges Marchais, député 24 ans de la circonscription incluant la ville, est encore très fort à Villejuif. C’est insupportable à la coalition de ces fanatiques de l’anticommunisme, qui se sont déjà illustrés, entre autres, en interdisant la vente du muguet par les communistes le 30 avril. Les symboles vont de pair avec une politique de spéculation, de ségrégation, de répression.

 

Rappelons qu’après son alliance avec la droite, Lipietz a été finalement maintenu dans les cadres du parti EELV, ce qui confirme le caractère opportuniste de cette formation politique.      

 

La section du PCF de Villejuif organise un rassemblement de protestation lundi 22 décembre à 18h15 sur le parvis qui s’appelle encore « Georges Marchais ». Participons-y nombreux ! Ne laissons pas faire !  

 

Les noms de rue ont un sens ! En particulier celui de Georges Marchais !

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Sans dents 25/12/2014 22:07


Le site de L'humanité en a parlé mais devant les commentaires anti-communistes du camp pétainistes UMPSFNEELV et les réactions de centaines de militantts du PCF, tous les commentaires ont été
supprimés.


La direction actuelle du PCF qui fréquente EELV et veut signer un accord électoral avec EELV et le PS est gêné à l'entournure.


Les maire UMPEELVFN qui ont battu des maires PCF en 2014 sont de véritables pétainistes qui n'a rien à voir avec DE Gaulle.