Départ médiatisé de 200 refondateurs du PCF: un coup de pub anti-PCF!

11 Juin 2010 , Rédigé par PCF - Section Paris 15ème Publié dans #Actualités du PCF

Sur ce sujet, nous reproduisons l'

 

Intervention d’Emmanuel Dang Tran, fédération de Paris, dans la discussion sur la démission de 14 membres du CN ("refondateurs")

 

La décision de ceux que, par facilité, je vais appeler « les refondateurs », de certains d’entre eux en tout cas, de démissionner du CN voire de quitter le Parti est une décision très réfléchie. Respectons-la !

Elle est logique. Depuis des années, ils défendent l’idée que la forme « parti communiste » est dépassée, qu’elle a été invalidée par l’histoire.

Aussi, je ne pense pas que nous devions nous adresser à eux dans les termes proposés par Pierre Laurent. Il ne peut être question de leur promettre que les « transformations » du parti vont aller dans leur sens, que l’on va « « refonder » le projet, les pratiques, la conception du rassemblement et l’organisation ».

Je trouve juste que le CN s’adresse à eux, notamment pour déjouer l’idée d’une décomposition du Parti, propagée par les media à cette occasion, mais non qu’on leur donne raison sur tout ou partie du fond.

Les refondateurs doivent cesser d’être le poisson pilote des « transformations » du PCF, comme ils le sont depuis trop d’années. Il ne faudrait pas non plus exagérer leur importance. Ils ne se sont jamais comptés, notamment au dernier congrès en refusant de soumettre leur motion au vote des adhérents.

Comme d’autres camarades, je demande que le CN s’adresse dans le même mouvement aux dizaines de milliers de camarades, militants, dirigeants, qui ont quitté le parti, qui s’en sont trouvés écartés après notamment le Congrès de Martigues. Invitons-les à se réapproprier ce qui reste leur parti ! Par exemple, à l’occasion de l’action pour les retraites.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article