Entre 6 et 10 millions de mètres carrés de bureaux en trop en Ile-de-France ! L’équivalent de 150.000 à 250.000 logements !

27 Novembre 2013 , Rédigé par PCF - Section Paris 15ème Publié dans #Droit au LOGEMENT

Entre 6 et 10 millions de mètres carrés de bureaux en trop en Ile-de-France ! L’équivalent de 150.000 à 250.000 logements !

Pcf Paris 15, 28 novembre 2013

Au bas mot, il y a entre 6 et 10 millions de mètres carrés de bureaux en trop en Région parisienne, dont la moitié à Paris intra-muros. En dix ans, entre 2002 et 2011, 12 millions de m2 « d’immobilier tertiaire » ont été construits, excédant par deux fois la demande. 10 millions de m2 de nouvelles constructions sont déjà programmés. De la folie ? Non, de la spéculation soutenue par les pouvoirs publics aussi bien nationaux que locaux !

Ces chiffres, ce n’est pas nous qui les inventons, même si nous observons depuis des années les immeubles qui restent vides dans nos quartiers. Nous ne cessons de demander que la municipalité de Paris en fasse le décompte. Elle s’en garde bien.

C’est un cabinet de spécialistes « Immogroup Consulting » qui les rend publics. Leurs arrière-pensées n’ont rien à voir avec nos objectifs : En prévision de l’éclatement de la bulle immobilière, ils font pression pour « libéraliser » encore les constructions de logement et diminuer la part du logement social.

Mais les chiffres sont là, criants, scandaleux. Ces millions de m2 de bureaux vides représentent l’équivalent en surface de 150.000 à 250.000 logements. Le manque de logements en Ile-de-France est estimé à 300.000 pour répondre aux besoins et détendre le marché. En attendant, les loyers s’envolent comme le « taux d’effort » des ménages. Un tiers des locataires parisiens consacre plus de 40% de son budget aux dépenses liées au logement.

Les promoteurs préfèrent construire des immeubles de bureaux. Le système est vicié. Ce n’est pas nouveau mais ça s’aggrave. Les normes sont inférieures à celles s’appliquant à la construction de logements. Plutôt faire un maximum de profits sur les immeubles commercialisés et payer le minimum de charges sur les bureaux vides plutôt que de financer du logement, a fortiori du logement social. Quel gâchis !

Les derniers gouvernements se sont appliqués (par ordonnance!) à alléger encore les réglementations en faveur des promoteurs. Les élus locaux sont complaisants et leur accordent des avantages notamment sur le foncier, les plans locaux urbains (PLU), les permis de construire… Ce qui les motive: rentrer dans la concurrence délétère entre communes pour attirer des entreprises et des emplois, voire dans la rivalité internationale pour attirer des sièges sociaux (Ville de Paris).

Une caricature a été atteinte avec les prétextes avancés par Anne Hidalgo pour permettre au promoteur Unibail de construire (éventuellement) la Tour Triangle à la Porte de Versailles, dans le 15ème arrondissement. 70.000 mètres carrés de bureaux créeraient par enchantement (déplaceraient) -  5000 emplois ! Comme ça, automatiquement !

131128_tour_dubai.jpgA quelques pas, l’ancien hôtel Pullman (tour de 100 mètres) va aussi être transformé en bureaux… Sans compter la construction de l’immense « Balardgone », nouveau siège des services du ministère de la défense dont les anciennes implantations sont revendues comme bureaux en centre-ville.

Assez ! Assez d’hypocrisie ! Assez de soumission à la promotion immobilière ! Assez de racket sur le logement, besoin essentiel s’il en est, des familles de travailleurs ! Assez de bureaux !

Communistes, nous demandons :

-          Une taxation significative des bureaux inoccupés depuis plus d’un an en France, à commencer par Paris

-          La réquisition des immeubles de bureaux inoccupés depuis plus de trois ans

-          La transformation de ces immeubles en logements sociaux, aux frais des propriétaires

-          L’application des mêmes normes à la construction de bureaux qu’à celle de logements

-          Des dispositions, notamment des modifications des PLU, en particulier à Paris, pour privilégier systématiquement la construction de logements sociaux, d’équipements publics sur le foncier disponible et l’implantation des entreprises dans les immeubles de bureaux existants et inoccupés.

C’est une question de choix de société, à l’échelle nationale et municipale !  

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Paris Buro 08/05/2014 10:48


Les centres d'affaires sont la grande marque de développement économique d'un pays.

Bureaux paris 29/01/2014 08:59


La location bureau paris est devenu un sujet très populaire, mais les
excès comme ce cas là est vraiment à éviter, il faut un résolution rapide.

Bureaux à Paris 10/12/2013 18:43


A mon avis, il aurait fallu bien définir le nombre de mètre carré constructible pour des immobiliers de bureaux afin d'éviter ce genre de cas!

jocegaly 28/11/2013 15:49


Merci de l'info... je difuuse (mon blog, twitter etc)