Faire fortune dans le 15ème, c’est possible ! Grâce à l’opération Beaugrenelle, Maurice Bansay « pèse » maintenant 260 millions d’euros. Grâce à la municipalité de Paris…

28 Octobre 2014 , Rédigé par PCF - Section Paris 15ème Publié dans #BEAUGRENELLE

PCF Paris 15, 27 octobre 2014


 

131024 inauguration Beaugrenelle2La lecture du classement des 500 plus grandes fortunes de France, publié par le magazine Challenges, est chaque année riche d’enseignements.

Militants actifs (et attentifs) contre la spéculation immobilière, notamment dans le 15ème, nous avons observé la percée brillante en 2014 de Maurice Bansay, PDG du promoteur Apsys, très impliqué à Beaugrenelle. M.Bansay atteint d’entrée la 219ème place avec un patrimoine de 260 millions d’euros. Il se hisse du même coup à la 13ème place des patrons les plus riches de l’immobilier.

En 2013, il ne figurait pas dans ce classement. Sachant que la 500ème et dernière fortune classée cette année-là s’élevait à 74 millions d’euros, nous en déduisons logiquement que M.Bansay a gagné au minimum 156 millions d’euros en une seule année, entre 2013 et 2014 ! Cela représente l’équivalent de 11.000 fois ce que gagne - par son travail - un smicard en un an. Cela représente aussi l’équivalent du coût de la construction de 8.000 places de crèche. Par exemple.   

A quoi et à qui M.Bansay doit-il cette manne ? A l’opération immobilière Beaugrenelle et à ceux qui l’ont rendue possible et favorisée, en premier lieu, la municipalité de Paris, la Sempariseine, longtemps représentées par Mme Hidalgo.

La spéculation organisée a fait flamber la « valeur » du nouveau centre commercial. Un moment, on a mis en avant la convoitise, réelle ou imaginaire, d’un groupe chinois pour cet ensemble en bord de Seine. Cela a permis de faire gonfler encore le bénéfice de la revente par le promoteur principal Gecina du centre.

En effet, le groupe Gecina, que Mme Hidalgo avait présenté, avec tant d’éloges pour ses patrons, comme un « investisseur durable », s’est en effet débarrassé de son centre commercial, avant même son ouverture. A 450 millions d’euros, Gécina estimait fait un profit correct. Le centre a été vendu à 700 millions, soit 250 millions de plus…

Cette revalorisation et la montée en puissance dans l’actionnariat du second promoteur Apsys a réalisé la nouvelle fortune de M. Bansay, son principal actionnaire et de ses associés. M. Bansay fait enfin exploser sa fortune après quelques projets immobiliers en Pologne et une aventure malheureuse en Italie au début des années 90, avec Silvio Berlusconi (qui l’a conduit face à la justice…).

La spéculation à Beaugrenelle n’a été si juteuse que grâce à la municipalité de Paris qui a tout cédé aux promoteurs, sur la surface du centre commercial, les permis de construire, mais aussi sur la cession en pleine propriété des assiettes foncières publiques qui laissent les mains libres aux promoteurs. Voilà l’origine de la fortune indécente de M. Bansay et de ses comparses, de Gecina !

Depuis 10 ans, les habitants du Front de Seine ont subi chantier, dégradation du cadre de vie, des services publics et équipements collectifs, notamment de santé etc. Le centre commercial, surdimensionné, tourné vers les touristes et le haut de gamme, ne répond pas aux besoins du 15ème. Personne ne le conteste plus. Au mieux, quelques centaines d’emplois ont été créés sur le site, en net par rapport aux emplois antérieurs détruits, mais c’est aux dépens des autres commerces du 15ème.

Quel bilan !

La fortune gonflée de M. Bansay est une insulte aux riverains, une insulte aux Parisiens.     

Qu’ils aillent maintenant, du côté de la municipalité, nous expliquer qu’il n’y a ni argent, ni espace pour rouvrir un centre de santé conventionné, pour éclairer correctement les rues sous dalle, pour réhabiliter enfin la dalle Keller… !  Grâce à eux, un seul spéculateur se trouve à la tête de 260 millions d’euros ! Et qui peut espérer compter sur la philanthropie de M. Bansay ?

Communistes du 15ème, devant cette opération scandaleuse, tant de fois dénoncée, nous invitons plus que jamais la population à intervenir en direction de la Ville de Paris

-          pour que cesse cette politique au service de l’argent-roi, des spéculateurs sans scrupules,

-          pour que les habitants du Front de Seine obtiennent compensations justes pour leurs équipements perdus, leurs loyers et charges majorés, la dégradation de leurs conditions de vie.      

 ASSEZ D’UNE POLITIQUE FAVORISANT LES SPECULATEURS A PARIS !

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article