Fête de l'Huma 2014: programme du stand PCF Paris 15

3 Septembre 2014 , Rédigé par PCF - Section Paris 15ème Publié dans #Fête de l'Huma

 

 

Le programme en PDF (lien)

 

 

Fête de l’Humanité, Par Georges Valbon, La Courneuve

12, 13, 14 septembre 2014

 

Stand de la section du PCF Paris 15ème

Avenue Stéphane Hessel, côte-à-côte avec le stand de la Fédération du PCF de la Haute-Saône

Avec les camarades de la section du PCF de Mantes-la-Jolie

 140903 banderole

 

PROGRAMME & ACTIVITES :

 

Jeudi 11 septembre

12h00 : Ouverture du stand, déjeuner des monteurs

 

 

 

Vendredi 12 septembre

18h00 : Inauguration du stand

 19h00 : Les Jeunes communistes du 15ème ouvrent les débats.

20h30 : Premier concert D-Rago, « Chanteur ouvrier »140903 D-Rago

 

Samedi 13 septembre

9h30 : ouverture du stand

16h45 : Conférence de presse/débat

«  20 ans de mutation, transformations, effacement et abandons, 

Ce qui ne peut plus durer dans le Parti communiste français

 

Remettons le PCF sur les rails de la lutte des classes ! ».

Avec Emmanuel Dang Tran, Claude Fainzang, Eric Jalade, Dominique Negri, membres du Conseil national du PCF, Cyril Morlot, secrétaire de la fédération du PCF 70, Corinne Bécourt secrétaire de la section du PCF

 

Saint-Quentin. Des camarades d’entreprise interviendront. 

21h00 : Deuxième concert du chanteur ouvrier (soudeur), D-Rago

 

Dimanche 14 septembre :

9h30 : ouverture du stand

11h00 : échange/entreprises

« Les luttes commencent à bouleverser la donne politique : des communistes à l’entreprise, militants syndicaux, font le point et proposent » avec des camarades de la SNCF, de la RATP, de l’AP-HP, de La Poste…

Après-midi: animations musicales

 

TOUT LE LONG DE LA FETE :

 

Le bar avec les spécialités du 15ème : le meilleur punch et les meilleurs boudins antillais de la Fête.

 

Petite restauration : grillades, hot-dogs,

Cette année: Poulet basquaise maison, frites

 

Librairie/bouquinerie : livres d’occasion à dominante politique, sélections d’ouvrages récents en vente militante

 

140903_drapeaux-copie-1.png

 

MATERIEL MILITANT

 

 

En vente sous le stand : Drapeaux rouges  avec faucille et marteau, badges, autocollants

 

Dernier numéro de Cahiers communistes

 

Brochures politiques par thème

 

Point de rencontre du site « Solidarité internationale PCF »

 

Diffusion militante :

En masse, le tract de rentrée, le tract des JC du 15ème

Au centre : l’adhésion au PCF !

A la fête, c’est le bon moment pour adhérer !

 

 

 

FETE-DE-L-HUMANITE-2014 VH

 

 

LA VIGNETTE EN PREVENTE AUPRES DES MILITANTS:

 

21 euros (au lieu de 30).

Contacts: pcfparis15@orange.fr

 01 48 28 60 05 (message) 

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Sans dents 09/09/2014 21:33


Vous devriez inviter Valérie  Trierweiler à votre stand pour diffuer son excellent livre qui dit ce qu'est Hollande et donc le PS: un parti de droite.


Car son livre sera interdit par l'Humanité et le PCF de la Cité du Livre de la Fête de l'Huma sur ordre de leurs maîtres : Hollande et le PS.


Vous feriez un tabac, et je suis certain qu'elle accepterait de venir.

POUTINE 09/09/2014 20:09



Enorme succès populaire pour l'excellent livre de Valérie Trierweiler, algré tous les chiens de gardes médiatiques qui lui tappent matin midi et soir à bras raccourcis. José Fort a bien raison.
Et je vous conseille de l'acheter. J'espère que Valérie vendra son livre à la fête de l'Huma où le temps sera splendide d'après Météo France.


Tiré à 200 000 exemplaires, Merci pour ce moment est le carton surprise de la rentrée littéraire et politique. Pour sa première semaine de vente, le livre de Valérie Trierweiler a fait une
véritable percée. Merci pour ce moment (Les Arènes, 320 p., 20 €) s'est vendu à 145 000 exemplaires, dont 131 000 pour l'édition papier, selon les estimations de l'institut GFK, faites à partir
d'un panel représentatif de sorties de caisse. « Il s'agit du meilleur démarrage pour un livre en 2014 », explique Sébastien Rouault, responsable du panel livre chez GFK. Pour trouver une
semaine de lancement comparable, il faut remonter aux ventes de best-sellers de bande dessinées et de fiction, comme Astérix ou Harry Potter.


Ce livre s'est vendu sans campagne de promotion ni de publicité, mais a bénéficié d'un très beau scandale médiatique. La version numérique a atteint de son côté 14 000 fichiers, ce qui
constitue un niveau de vente très significatif (10 % du total).


A noter que Merci pour ce moment, qui circule en version PDF sur plusieurs sites de téléchargement, est aussi le plus piraté en France.

POUTINE 08/09/2014 20:06


Un article de José Fort ancien chef de la rubrique inter de l'Huma qui ne para^tra jamais dans l'Huma, ni sur son site, ni sur celui du PCF:


José FORT sur son blog livre un papier que je trouve utile



6 septembre 2014
Les raisons de l’hystérique dénigrement du livre de Valérie Treirweiler


Le violent et unanime déferlement médiatique contre Valérie Treirweiler et son livre « merci pour ce moment » m’avait intrigué. Pourquoi une telle rage dans les commentaires ?
J’étais décidé à ne pas ouvrir le livre ne voulant pas, comme toutes les bonnes âmes, sombrer dans le voyeurisme de l’intimité de l’alcôve et plaçant la « vraie » politique au dessus
des ragots. Je m’alignais ainsi sur le politiquement correct, sur les défenseurs traditionnels de la sainte morale, sur l’hypocrisie ambiante permettant à partir d’extraits très limités de
sortir la machine à détruire.


J’ai failli commettre l’erreur de ne pas ouvrir ce livre. En le refermant, je comprends mieux l’hystérique campagne de dénigrement contre Mme Treirweiler. Ce n’est pas seulement une femme
bafouée, humiliée qui a écrit ces lignes sur « les cendres de son amour ». Il ne s’agit pas d’une vengeance, encore moins d’un règlement de compte. Ce livre qui aurait pu être
intitulé « Le voyage d’une femme libre à l’Elysée » est une critique d’un chef d’Etat reniant ses engagements – « le changement a eu lieu. Pas celui que nous attendions »-,
en pleine « dérive », érigeant des « murs qui finissent par s’abattre sur lui » et qu’elle « a vu se déshumaniser, jour après jour ». Cet ouvrage est aussi et
surtout une charge implacable contre le système copains-copains entre politiques et journalistes (Christophe Barbier et la bande), contre la garde présidentielle rapprochée digne de l’époque
monarchique, les retournements de vestes, les petits marquis aux « chaussures bien cirées », les menteurs, les petits calculs et les grosses embrouilles. Les Le Foll transformé en
pitbull, Najat Belkacem rêvant de « puissance médiatique », Bartolone plus traître que lui tu meurs…


Valérie Treirweiler n’a pas oublié d’où elle vient : de la ZUP d’Angers, d’un milieu modeste et constate que « ce monde n’était pas fait pour moi ». Faudrait-il ne pas la croire,
lorsqu’elle évoque un dîner dans sa famille et le commentaire de son compagnon déclarant « elle est quand même pas jojo la famille Massonneau » et en qualifiant les pauvres de
« sans-dents ». Seulement de l’humour ? Faudrait-il ne pas la croire lorsqu’elle écrit que pour habiller ses enfants, elle sait aussi faire les soldes, qu’elle réserve sur
internet des vacances à bas prix. Quant au « beau » monde, pour Valérie Treirweiler, c’est plutôt « un petit monde, bien jojo, bien bobo, au goût sur et raffiné, où les convives
sont célèbres, où tout le monde vote à gauche mais ne connaît pas le montant du SMIC. Chez moi, pas besoin de notes rédigées par des conseillers pour le savoir, il suffit de regarder en bas de
la fiche de paie. »


Alors qu’elle vient d’être répudié, son « meilleur souvenir des 20 mois passés à l’Elysée reste une sortie à Cabourg avec 5000 enfants du Secours populaire » et la visite de Julien
Lauprêtre qui l’a aidé « à me remettre en marche ».


Valérie Treirweiler n’a pas oublié « le baiser de Limoges ». Comme d’autres, hommes et femmes, elle a vécu et vit l’épreuve de la rupture. Pas seulement. Elle qualifie son livre de
« bouteille à la mer ». Elle témoigne surtout et depuis l’intérieur des pratiques du pouvoir et de ses serviteurs.


José Fort



 

POUTINE 06/09/2014 18:07


Un article sur le site du PCF de Fabienne HALOUI officiellement pour dénoncer un article de minute sur la nouvelle ministre de l'éducation Belcacem et Taubira ministre de la Justice, n'a
en fait qu'un seul but: encore faire croire aux militants du PCF que le PS est un parti de gauche, alors que les 2 munistres en question sont des ennemis de classe qui ont fait condamner des
dizaines de militants CGT comme ceux de Rouanne.


Tout commentaire qui dénonce ce fait et qui félicite l'anciennne compagne d'Hollande pour son livre qui dénonce la haine pour les pauvres appellés par Hollande "les sans dents" se voit
non seulement supprimer tous ses commentaires du site mais son compte résilié.


La clique qui tient le PCF est à la fois Stalinienne, droitière, ultralibérale et hyperatlantiste comme le PS et EELV. On en est là hélas.

POUTINE 05/09/2014 18:04


Je vous conseille d'acheter et de lire l'excellent livre de Valérie T., ex compagne de Normal 1er.


Contrairement à ce que lâchent les chiens de garde UMPSFN, c'est un livre politique qui dit la vérité vraie sur ce qu'est ce Hollande: un home de droite qui n'aime pas les pauvres!


Et vive les sans dents et vive le communisme et vive la fête de l'Huma.


Pour info sur les sites de l'Huma et de l'appareil stalinien droitier du PCF tout commentaire sur ce sujet implique la suppression du compte incriminé.


Visiblement tout est fait au PCF et à l'Huma pour cacher le fait que Hollande et le PS sont de droite. c'est ce que dit VT dans son livre avec l'envolé lyrique sur les sans dents de Normal 1er!