Grippe H1N1 : pas de petites économies pour la direction de l’AP-HP contre ses personnels dévoués !

11 Décembre 2009 , Rédigé par PCF - Section Paris 15ème Publié dans #Santé - hôpital - assurance maladie

Lors de nos initiatives ce 11 décembre 2009 à la porte des hôpitaux du 15ème, nous en avons appris de bonnes sur le management de l’AP-HP.

Pour les soignants qui l’ont attrapée, la grippe H1N1 pourrait être synonyme d’amputation de la prime semestrielle de fin d’année à raison de quelque chose comme 1% par journée d’arrêt.

Inconcevable quand on sait que la vaccination n’était possible qu’à partir du 20 octobre pour les personnels hospitaliers, avec 15 jours de délai avant d’être efficace, sans compter l’espacement obligatoire avec vaccination contre la grippe saisonnière.

Inconcevable quand on sait que les personnels concernés ont souvent attrapé la H1N1 justement en soignant les malades dans les services d’infectieux.

Inconcevable quand on entend quelle priorité nationale serait la lutte contre cette maladie qui a mobilisé plus de 1,5 milliard d’euros de l’assurance maladie et de l’Etat, principalement au bénéfice des trusts pharmaceutiques.

Les sections CGT interviennent pour que les soignants ne soient pas pénalisés. Nous les soutenons.

 

Par ailleurs, à partir du lundi 14 décembre, le service d’urgence de l’Hôpital européen Georges Pompidou (HEGP) est appelé à la grève. Un mouvement qui est directement solidaire de celui des hospitaliers de l’hôpital Ambroise Paré de Boulogne, entamé depuis le 23 novembre. Les urgences d’Ambroise Paré sont en effet reversées vers l’HEGP. Plusieurs services menacés à A.Paré devraient prétendument être transférés à l’HEGP. Dans quelles conditions ? L’expérience et le contexte de casse accélérée de l’offre publique de soin les laissent imaginer.

 

Nous avons appris par ailleurs que les agents du service de médecine interne de Bicêtre (Val de Marne) sont entrés en grève ce 11 décembre et que ceux des urgences de Tenon (Paris 20ème) le sont déjà depuis le 3 décembre.

 

De partout l’exaspération se transforme en lutte !

 

 

En lien la version de base de notre tract de masse, constamment actualisé.

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article