Habitants du 15ème, usagers de La Poste : soutenons nos facteurs en grève ! Depuis plus d’une semaine, les facteurs du 15ème arrondissement ont lancé un mouvement de grève à l’appel des synd

2 Juin 2014 , Rédigé par PCF - Section Paris 15ème Publié dans #La Poste

Habitants du 15ème, usagers de La Poste : soutenons nos facteurs en grève !

Tract à l'attention des usagers, diffusé depuis le 30 mai 2014

 

Depuis plus d’une semaine, les facteurs du 15ème arrondissement ont lancé un mouvement de grève à l’appel des syndicats CGT et Sud. Usagers de La Poste, particuliers ou professionnels, leurs revendications nous concernent directement. La direction de La Poste prévoit de supprimer 22 postes au centre de distribution à partir de septembre prochain.140602_journeedutimbre.jpg

Faire le même travail, arriver au même service rendu, dans les mêmes conditions, est-ce possible avec 10% d’effectifs en moins ? Même un idiot de village comprendrait que non ! Depuis le premier plan de suppressions de poste de facteur dans le 15ème en 2005, la population de l’arrondissement s’est accrue de 10.000 personnes (240.000), le nombre d’emplois de 25.000 (170.000).

L’expérience de la dégradation du service rendu est faite. Si on laisse faire la politique de privatisation de La Poste, elle ne peut que s’aggraver encore. Montre en main, un facteur, même sprinter, ne peut délivrer un recommandé en 45 secondes. C’est nous usagers qui devrons faire la queue pour le récupérer dans un bureau où la même direction de La Poste supprime aussi des emplois.

L’instant d’échange et de convivialité avec le gardien d’immeuble, la personne âgée, handicapée est limité, au mieux, à un clin d’œil, contrairement à la publicité… Le courrier arrive toujours plus tard dans la journée, pénalisant notamment les entreprises et les professions libérales.

Les lettres arrivent de plus en plus rarement le lendemain de l’envoi. D’ailleurs, la généralisation du timbre « vert » acte le passage à la norme du J+2. Avec encore 22 postiers de moins, cela ne pourra être que pire encore. 

Les facteurs du 15èmele dénoncent : ils ont raison !

La direction veut exercer du chantage à partir de leur dévouement au service public, en en faisant la « variable d’ajustement » de sa politique de recherche du profit. Mais travailler 30 minutes de plus par jour, avec des sacs encore plus lourds, pour des salaires toujours aussi faibles : c’est inacceptable pour les facteurs. Ils ont raison !

Ne plus avoir qu’un weekend complet toutes les six semaines, voilà l’autre proposition de la direction de La Poste… Non ! Les postiers ont le droit, aussi, à une vie de famille !

Usagers, postiers, nos intérêts concordent. Mais ils sont en contradiction avec ceux des privatiseurs de La Poste !

L’Union européenne continue de vouloir imposer la mise en concurrence du courrier. L’expérience est faite avec les colis : la concurrence ne sert pas à diminuer les prix, au contraire à casser les règles du service public, à les augmenter pour des prestations en déclin et à gonfler les profits actuels ou à venir.

Le timbre de base est passé de 60 à 66 centimes en 2 ans. La direction de La Poste dégrade le service général tout en développant des « niches », très chères, pour les clients les plus solvables. Refusons cette logique ! En 2009, par millions, les Français se sont exprimés contre la marchandisation des activités postales et la transformation de La Poste en société anonyme. Même un certain François Hollande, alors président du Conseil général de Corrèze avait fait voter sa collectivité…

Il n’y a pas à être surpris de son revirement… Mais, dans le 15ème comme partout en France, les forces existent pour mettre en échec la poursuite du démantèlement de l’activité nationale structurante pour notre société qu’est le service public postal. Dans toute la France, des postiers entrent en action contre la même politique, des usagers s’organisent contre ses conséquences. Au même moment, les cheminots engagent une lutte nationale contre la « réforme ferroviaire ».

Ensemble, manifestons notre soutien aux facteurs du Paris 15 en grève !

 

Versez à la collecte pour le Comité de grève, même une petite somme !  

 

Bon de solidarité financière avec les Postiers du 15ème en grève

 

Je verse : ………….. Euros au comité de grève CGT-Sud

 

Nom - Prénom :……………………………………...

Adresse : ………………………………………………

Signature : …………………………………………...

 

Chèque à l’ordre de « CGT FAPT 15ème » à envoyer à PCF Paris 15, 130 rue Castagnary, 75015 PARIS qui transmettra.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article