Hirsch veut faire travailler des "bénévoles" aux urgences de l’AP-HP. Le « Charity-Business » n’a pas sa place en France !

12 Juin 2014 , Rédigé par PCF - Section Paris 15ème Publié dans #Santé - hôpital - assurance maladie

Hirsch veut faire travailler des bénévoles aux urgences de l’AP-HP. Le « Charity-Business » n’a pas sa place en France !

PCF Paris 15, 12 juin 2014

 

140612_hirsch_sarkozy.jpgLa direction de l’Assistance publique – Hôpitaux de Paris vient de rendre publique sa « stratégie » de désengorgement des services d’urgences.


Dans les 11 pages du dossier de presse, on comprend vite que l’objectif affiché – louable – de diminution du temps d’attente aux urgences, aujourd’hui en moyenne de 255 minutes, ne s’accompagne pas d’un renforcement des effectifs, pourtant en déficit criant.


Non, M. Martin Hirsch, nouveau directeur général de l’AP-HP, ancien ministre de Sarkozy et carriériste de la filière « Charity-Business » en France, ne compte pas revenir sur les coupes de moyens et les suppressions d’effectifs.


Il compte sur un transfert au secteur libéral d’une partie des cas, dirigés sans observation préalable réelle, en économisant les examens systématiques nécessaires.

 

Le pire se cache à nouveau sous les meilleures intentions.

 

Nous communiquerons notre analyse complète, notre dénonciation de ce plan, en temps voulu, après examen approfondi.

 

Mais qu’il nous soit permis, dès à présent, de souligner une disposition d’une hypocrisie et d’un cynisme révoltants. Pour Hirsch, comme il ne saurait être demandé au patronat les financements nécessaires à la santé, mais il devrait être fait appel, pour renforcer les services d’urgences, à des « bénévoles », en fait des supplétifs non payés.

 

Non les urgences, ce n’est pas la SPA !

 

Dans point n°10 du dispositif en 40 points de M. Hirsch, il est envisagé que des « transmetteurs », médecins retraités, jeunes enrôlés dans le « service civique » soient mobilisés en appoint.

Comme aux Etats-Unis, où les patients se ruinent pour être soignés, où les dépenses de santé sont de 40% supérieures par tête à celles en France, où tous les indicateurs de santé, comme l’espérance de vie, sont plus bas qu’en France, mais aussi qu’à Cuba !

 

M. Hirsch, après Sarkozy, Hollande a recours à vos capacités d’hypocrisie. Retournez vers vos bonnes œuvres du Charity-Business !

A propos de cette dame de 60 ans décédée aux urgences de Cochin en février, après 4 heures d’attente aux urgences, vous avez osé prétendre, sur France Inter, que si le service avait eu les moyens de s’en occuper, elle serait morte chez elle de toute façon.

Avec le même cynisme écoeurant, vous poursuivez la destruction des urgences de l’Hôtel-Dieu. En revanche, lorsqu’un émir du Golfe veut transformer un service de l’hôpital Ambroise Paré en hôtel de luxe, vous exaucez ses vœux sur le champ, aux dépens des autres patients, toujours suivant votre "miséricorde".

Le service public de la santé, l’hôpital public ne supportera pas de votre logique de flicage, de bons sentiments hypocrites, de votre soumission aplatie aux puissances d’argent !

Les communistes du 15ème participeront à la journée portes-ouvertes des hôpitaux de l’AP-HP, à l’Hôtel-Dieu, à l’HEGP notamment, organisée le samedi 14 juin 2014.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article