La mobilisation contre le travail du dimanche s’amplifie !

23 Novembre 2014 , Rédigé par PCF - Section Paris 15ème Publié dans #Luttes entreprises (services)

La mobilisation contre le travail du dimanche s’amplifie !

PCF Paris 15, 23 novembre 2014

141123_trav_dimanche_cgt.pngLe 14 novembre, sur un appel intersyndical, près de 2000 salariés se sont rassemblés boulevard Haussmann, au pied des grands magasins, pour exprimer le refus de l’extension du travail du dimanche. Par son nombre et sa diversité, cette mobilisation marque une étape importante pour l’amplification de la lutte.

Une délégation de notre section a participé à la manifestation. Nous continuons à faire signer notre nouvelle pétition lancée en septembre. Dans le 15ème, les salariés des secteurs Montparnasse et Beaugrenelle sont les premiers menacés, ainsi que ceux des grands Monoprix, par ricochets les petits commerces.

Depuis, le ministre Macron a précisé le contenu des mesures qu’il veut faire voter au Parlement, à défaut –semble-t-il - de pouvoir les prendre par décret. Le nombre d’autorisations annuelles d’ouvertures possibles le dimanche serait porté de 5 à 12 dont 5 accordées automatiquement. De nouvelles zones touristiques « internationales » seraient instituées où, comme autour de certaines gares, l’ouverture des commerces le dimanche serait entièrement banalisée. Les grands magasins parisiens seraient notamment concernés. Des contreparties pour les salariés seraient généralisées, avec un régime encore plus favorable au patronat dans les entreprises de moins de 20 salariés, qui représentent l’écrasante majorité des emplois concernés. Tout le paquet est inacceptable !

Il n’est nul besoin d’être économiste pour savoir que les consommateurs, au pouvoir d’achat sans cesse entamé, ne dépenseront pas plus dans le mois parce que les commerces seront ouverts le dimanche ou la nuit. Les touristes non plus !

Pas besoin d’être économiste pour prévoir que les patrons ne créeront pas d’emplois mais répartiront et flexibiliseront le temps de travail des salariés, au mépris encore davantage de leur vie privée.

Les objectifs des commis du Medef Macron et Fabius sont bien d’exacerber la concurrence au profit des plus grands groupes, aux dépens de la vie de quartier, de banaliser dans le commerce et dans l’ensemble de l’activité économique le travail du dimanche afin de comprimer encore les conditions de travail et de rémunération.

A Paris, depuis 10 ans à Beaugrenelle, comme pendant la campagne électorale des municipales, Anne Hidalgo, comme une partie de la « gauche », a soigné l’ambiguïté sur ses intentions sur la question. Si la sombre décision revenait au gouvernement, elle pourrait se défausser sur lui au prix de quelques déclarations de principe et faire oublier son soutien à Valls.

Elle peut compter entres autres sur nous pour lui éviter cette hypocrisie et l’inviter à dépasser les paroles pour prendre des actes conséquents. Ce serait tant mieux !

Plus que jamais, nous demandons le gel de l’extension des zones classées « touristiques », l’application de la majoration de 100% et du jour de compensation à tous les salariés des métiers du commerce travaillant le dimanche (même pseudo-volontaires),

Travail du dimanche, c’est NON ! Travail de nuit, c’est NON aussi !    

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article