Législatives 2012 dans le 15ème : notre parti, c’est le PCF et non le « Front de gauche »

23 Novembre 2011 , Rédigé par PCF - Section Paris 15ème Publié dans #Actualités du PCF

Législatives 2012 dans le 15ème : notre parti, c’est le PCF et non le « Front de gauche »

 

Communiqué section PCF Paris 15 – 21 novembre 2011

 

L’assemblée de section du PCF Paris 15ème du 8 novembre 2011 a abordé la question de la préparation des élections législatives de juin 2012. Les 13ème et la 12ème circonscriptions de Paris, redécoupées (avec un petit quartier du 7ème), correspondent au périmètre de notre section.

 

Pour les communistes du 15ème, la campagne électorale doit servir à élever la riposte à la politique de super-austérité qui se prépare, sous l’égide de l’UE, quelle que soit la majorité élue.

Les candidatures doivent partir des luttes des entreprises et des quartiers de notre arrondissement, porter des propositions de rupture.

 

Aussi nous nous prononçons pour des candidatures clairement présentées par le PCF prolongeant l’action de notre section.

 

Des candidatures PCF sont d’autant plus importantes aux législatives que le choix du Front de gauche, derrière le socialiste et Maastrichien revendiqué Jean-Luc Mélenchon aux présidentielles, tend à effacer l’expression nationale de notre parti sur ses positions de classes fondamentales.

 

Les marchandages électoraux entre composantes du Front de gauche, comme celles entre PS, « écolos » et Front de gauche, ne nous concernent pas. Nous constatons que les négociations politiciennes ne sont pas encore terminées. Elles traînent depuis six mois ! Nous faisons remarquer que le programme soi-disant « partagé » du Front de gauche a été élaboré absolument sans les communistes.

Comme les déclarations de M. Mélenchon, il ne saurait nous engager.

 

La direction départementale du PCF Paris organise un vote « groupé », non statutaire (il devrait avoir lieu par circonscription), sur des candidatures exclusivement « Front de gauche » et dans la seule partie des circonscriptions de Paris où les partenaires ne sont pas en conflit. Cette tambouille est incompréhensible. Mais il clair que les communistes ne pourront se prononcer ni sur le fond, ni sur des candidatures qu’ils connaissent. 

 

Ce vote est nul et non avenu, en particulier pour les 12ème et 13ème circonscriptions où se présenteraient un représentant d’un groupuscule social-démocrate et une élue d’arrondissement pointant au groupe « la gauche » avec le Parti socialiste.

 

En temps voulu, la section du PCF Paris 15 fera des propositions de candidatures PCF.

 

Il est exclu pour nous que le « Front de gauche » et ses instances se constituent en organisation parallèle regroupant des éléments socio-démocrates et supplantent le PCF. 

 

Nous ferons vivre notre parti avant et après les élections dans l’intérêt des travailleurs.

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

ZAPATA 24/11/2011 22:34


Mélenchon est un socialiste de droite qui avec l'expression "Pedalo dans la tempète" protège Hollande in fine.


Et l'expression est reprise sans p aucun par la droite....


Un communiste aurait comparé hollande à un capitaine de galère qui rêve de faire suer le burnouf, ce dont rêve aussi Mélenchon et ses amis UMPS....