Licenciements abusifs : la mobilisation fait reculer la direction du Franprix Tisserand-Lourmel

25 Juin 2013 , Rédigé par PCF - Section Paris 15ème Publié dans #Luttes entreprises (services)

Licenciements abusifs : la mobilisation fait reculer la direction du Franprix Tisserand-Lourmel

 

pcf 15, 25 juin 2013

 

130625_franprix.pngLe 21 juin, c’était la fête de la musique. C’était aussi le jour choisi par la direction du supermarché Franprix, situé à l’angle des rues Tisserand et de Lourmel, pour convoquer trois salariés en vue de leur licenciement.

En fait, elle les a accusé de vol, parce qu’ils ont racheté des produits périmés, retirés de la vente, à prix réduit, pratique courante depuis des années dans ce commerce.

En fait, tout le monde a compris qu’il s’agissait de mettre la pression sur l’ensemble du personnel, d’éliminer les employés ayant le plus d’ancienneté. Dans combien de petites entreprises similaires observons-nous les mêmes agissements patronaux, emprunts de mesquinerie, de mépris ?

Au Franprix Tisserand/Lourmel, la mobilisation s’est organisée avec la CGT d’autres magasins de l’enseigne, avec l’Union locale. Ce 21 juin, les salariés injustement mis en cause étaient entourés de conseillers syndicaux et soutenus, devant le magasin, par plus de vingt salariés de différentes entreprises. La sympathie des clients a commencé à se manifester également.

La direction a compris qu’elle n’avait pas d’intérêt à s’obstiner. Elle a levé les procédures de licenciement.

La lutte paye ! Cet exemple doit servir pour tous les salariés d’entreprises équivalentes confrontés aux mêmes pressions.

La bataille n’est pourtant pas terminée. La direction n’a pas encore abandonné sa plainte et maintient des sanctions disciplinaires. Elle est aussi responsable d’une dégradation de l’état d’esprit dans le supermarché. C’est aussi dans son intérêt de réparer cette situation...

Face à un gouvernement qui encourage l’arbitraire patronal, notamment la flexibilisation des licenciements, comme le dénonce le secrétaire de l’Union locale CGT du 15ème, l’heure est à multiplier les formes de résistances et de solidarité interprofessionnelles.

Communistes du 15ème, nous en serons !     

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article