Municipales 2014 à Paris : le flou jusqu’à l’automne…

18 Juin 2013 , Rédigé par PCF - Section Paris 15ème Publié dans #PARIS

Municipales 2014 à Paris : le flou jusqu’à l’automne…

 

Dans notre précédent envoi, nous relayions la décision de la fédération de Paris du PCF de consulter les communistes les 28 et 29 juin sur la stratégie du Parti pour les municipales de 2014. Cette consultation a été annulée et reportée sine die, sans doute à l’automne.

Les élus sortants ou éventuels semblent particulièrement gênés. L’opposition à la politique de Hollande au pouvoir suscite un rejet profond dans la population et parmi les adhérents. Delanoë et Hidalgo ont un bilan et un programme totalement identifiables à l’orientation gouvernementale. 130619_hidalgo.jpgComment persuader d’aller avec le PS dès le 1er tour ?

Mais constituer des listes « Front de gauche » aurait d’autres conséquences pour les élus et la fédération.

Les Mélenchonnistes de Paris ont déjà rendu public leur choix de présenter une liste. Ils redoublent d’invectives contre leurs anciens camarades du PS, sur une posture « radicale » attrape-tout. Se présenter avec eux, cela voudrait dire pour les élus PCF sortants se mettre en porte-à-faux avec le bilan de la municipalité sortante dont ils ont été totalement solidaires au sein l’exécutif. Avec des sondages à 6%, en partageant les places elligibles à parité avec le PG et les autres partenaires du FdG, des listes autonomes pourraient éliminer plusieurs des 8 postes de conseiller de Paris obtenus en 2008 sur les listes.  

Dans ces conditions, certains sortants comme Alain Lhostis du 10ème et Pierre Mansat, élu PCF du 20ème en 2008, passé depuis à la « FASE » avec ses indemnités, se sont déjà publiquement rangés derrière Anne Hidalgo.

Est-il encore temps de négocier avec le PS quelques gestes symboliques, des « bouger », des gages à gauche en fin de mandature pour montrer que les élus PCF-FdG peuvent peser?

Au Conseil de Paris des 10 et 11 juin, un vœu, proposé par les élus FdG, a été voté pour le maintien des urgences de l’Hôtel-Dieu, y compris par Anne Hidalgo. Mais quelques jours après, les services ministériels ont réaffirmé aux syndicalistes et aux médecins que la fermeture aurait bien lieu le 4 novembre… Sur le travail du dimanche, Hidalgo semble reculer sur ses annonces d'extension des dérogations.

A notre assemblée du 29 mai, communistes du 15ème, nous avons réaffirmé notre position:

 

- Nous condamnons globalement le bilan Delanoë-Hidalgo.

- Nous refusons les calculs politiciens des socio-démocrates et gauchistes qui se retrouvent maintenant derrière le PG. Les postures électorales opportunistes n'ont rien à voir avec nos projets et nos luttes locales et parisiennes.  

- Nous ne nous plaçons pas dans la perspective du retour de la droite à la municipalité. Elle serait en état de faire bien pire que la gauche plurielle en s’appuyant justement sur les reniements de cette dernière. Les campagnes anti-logement social orchestrées par l'UMP dans le 15ème en donnent une idée.

 

Dans ces conditions, à partir de nos luttes et expériences, nous nous prononçons pour des listes communistes de rassemblement (comme en 1989). 

Voilà l'option que nous défendrons dans les mois à venir. Prochaine étape pour la section: septembre quand nous aurons plus d’éléments.

 

PS. La main tendue au Modem: prendre le problème dans le bon sens


Qu'Anne Hidalgo, comme la presse en a rendu compte, tende la main au Modem, il n'y a rien de plus logique. Les quelques rescapés du Modem à Paris seraient presque moins "libéraux" qu'elle.

Communistes, si nous ne l'acceptons pas, c'est que nous rejetons de cette politique social-libérale et que l'alliance avec le Modem la prérenniserait.

Mais même sans le Modem, nous ne pouvons que nous y opposer. L'absence du Modem sur les listes d'Hidalgo ne saurait servir d'argument pour justifier un alignement du PCF-Paris sur le PS au 1er tour. 

 

VOIR AUSSI:


Hidalgo : Son « combat pour Paris » (titre de son livre) n’est guère le nôtre.

Municipales 2014 à Paris: entre le dilemme des élus PCF sortants et l’opération PG… Quelle voie communiste ?

http://vivelepcf.fr/2114/conseil-national-du-pcf-des-25-et-26-mai-2013-compte-rendu-de-lintervention-de-claude-fainzang-federation-de-paris/

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article