Oussama Ben Laden est mort : l’injustice de l’ordre impérialiste persiste !

3 Mai 2011 , Rédigé par PCF - Section Paris 15ème Publié dans #Troupes françaises HORS D'AFGHANISTAN!

Oussama Ben Laden est mort : l’injustice de l’ordre impérialiste persiste !

 

Oussama Ben Laden est mort. Nous ne regretterons pas le propagandiste de l’obscurantisme, de la haine, du crime terroriste.

Mais la disparition de l’ancien agent de la CIA dans la guerre antisoviétique ne règle rien. Non, justice n’est pas faite, contrairement à ce que prétend le nouveau visage de l’impérialisme américain, Barak Obama.

 

Quelle conception « civilisée » de la justice est-ce déjà que d’assassiner un assassin, en évitant soigneusement toute autre forme de procès !

 

Justice ? L’impérialisme, avec l’impérialisme américain toujours en tête, fait plus que jamais régner un ordre mondial basé sur l’exploitation, la domination, la guerre, toutes ces formes de terreur contre les peuples.

Les attentats du 11 septembre 2001 ont servi à justifier la guerre, depuis 10 ans, en Afghanistan, l’anéantissement de l’Irak, le recours à la force étendu partout dans le monde.

Le lobby militaro-industriel américain a réussi à faire passer les dépenses militaires de 305 à 750 milliards de dollars de 2001 à 2011. Quelle belle croissance économique ! Que de profits !

L’injustice, la négation du droit des peuples persistent et s’aggravent, notamment pour le malheur du peuple palestinien, toujours à l’épicentre des tensions impérialistes.

 

L’élimination de Ben Laden permettra-t-il aux Etats-Unis de se sortir du bourbier afghan, en arrivant faire passer un accord avec les Talibans ? Rien n’est moins sûr.

 

Ici comme ailleurs, la préoccupation de l’impérialisme est la défense et la consolidation des intérêts des multinationales.

 

En Tunisie, en Egypte, au Yémen, au Bahreïn, des révoltes sociales ont commencé à changer la donne. L’impérialisme s’efforce, pour l’instant avec succès, de maintenir l’ordre capitaliste quitte à changer d’équipe dirigeante.

En Libye, il compte y gagner en pétrole en remplaçant un dictateur récalcitrant par des fantoches plus dociles.

 

Mais rien n’y fait. Même dépourvus d’organisations révolutionnaires, les peuples arabes indiquent à nouveau aux peuples du monde une voie : celle de l’émancipation sociale, de la révolution.

A mille lieues du terrorisme impérialiste et de son fils le terroriste Ben Laden.

 

Voilà qui vaut aussi pour le peuple français.

Continuons à nous battre pour le retrait des troupes françaises d’Afghanistan, pour l’arrêt de la guerre française en Libye et en Côte d’Ivoire, pour la sortie de la France de l’OTAN !

Continuons à nous battre pour la libération de notre peuple de l’impérialisme et du capitalisme, d’où qu’ils viennent !

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article