Pour le service public de La Poste : et maintenant ?

15 Octobre 2009 , Rédigé par PCF - Section Paris 15ème Publié dans #La Poste

Pour le service public de La Poste :

Et maintenant ?

 

- Le 22 septembre, 100.000 postiers dans l’action,

- Depuis, de multiples luttes locales qui obligent la direction à lâcher du lest pour rechercher l’apaisement (ex : Paris 17 Cdis ou Paris-Château Rouge guichet).

- Le 3 octobre, des centaines de milliers d’usagers qui expriment leur volonté d’agir avec les postiers contre tout projet de privatisation.

 

Et maintenant ? Les forces existent pour gagner d’ici la fin de l’année.

Gagner quoi ? L’arrêt, l’inversion du processus de privatisation.

Comment ?  En obtenant le retrait du projet de loi du gouvernement (comme en 2006 pour le CPE).

En combattant et mettant en échec ses deux dispositions :

- le changement de statut de La Poste en SA (en cohérence, nous nous battons pour le retour de la Banque postale sous statut public)

- la transposition de la directive européenne de mise en concurrence totale du courrier (n’en déplaise à ceux, même à « gauche », qui soutiennent le Traité de Lisbonne). 

Désolé ! La bataille pour le service public de La Poste ne peut pas se confondre avec la tentative de certains de refaire la « gauche plurielle » pour de prochaines élections.

 

Elle porte une aspiration politique beaucoup plus haute et forte.

 

Désolé encore, l’objectif ne peut pas être de demander à Sarkozy de bien vouloir organiser un référendum sur une question générale ou de valoriser les discours des parlementaires de « gauche » minoritaires en faisant abstraction de toutes les questions de fond qui fâchent (on nous l’a déjà faite avec F.Télécom en 1996 avant la privatisation de 1997) .

 

Des convergences d’intérêt évidentes avec les agents des autres services publics (SNCF, RATP, France Telecom, EDF et GDF…), comme avec les autres luttes sociales peuvent et doivent déboucher sur une véritable convergence de lutte.

 

Gagner ensemble pour La Poste, c’est débloquer la perspective politique pour tous !

 

Dans le 15ème, notre pétition « arrêtons la privatisation de la Poste, NON à l’application des directives européennes de marchandisation, Non à la casse du service public, retrait du projet de loi Lagarde  »  a déjà obtenu 2841 signatures, et plusieurs dizaines de milliers dans toute le pays) collectées dans les entreprises et les quartiers dans cet objectif.

 

 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article