Rétablissement d’un centre de santé à Beaugrenelle : les réponses des candidats à la Mairie du XVème

22 Mars 2014 , Rédigé par PCF - Section Paris 15ème Publié dans #BEAUGRENELLE

Le Comité de Défense Beaugrenelle-Front de Seine-Charles Michels a adressé aux têtes de listes aux élections municipales dans le 15ème arrondissement une lettre ouverte demandant leur position quant à la réouverture d'un Centre Médical à Beaugrenelle en remplacement de celui détruit en 2006. Nous reproduisons ci-dessous le tract du Comité de Défense Beaugrenelle ainsi que les réponses des candidats.

 

Comité de Défense Beaugrenelle-Front de Seine-Charles Michels, association loi 1901 : 70 rue Saint-Charles 75015 PARIS, CCP  Paris 51 578 O9 V 

 

 contact@defense-beaugrenelle.org ; http://defense-beaugrenelle.org 

 

Notre vie à Beaugrenelle :

Nous avons interpelé les têtes de liste aux municipales sur

le rétablissement d’un centre de santé conventionné.

 

La destruction en 2006 du centre médical Beaugrenelle dans le cadre de l’opération immobilière a entraîné un grave déficit d’offre de soins conventionnés. 23.000 patients sont privés d’un équipement de proximité, accessible à tous, pratiquant le tiers payant. Nous rappelons aux candidats notre lutte inlassable, les milliers de pétitions recueillies pour sa réouverture.  Nous rappelons l’engagement écrit, le 8 janvier 2006, de la municipalité de Paris pour une « relocalisation dans des lieux mieux adaptés et plus fonctionnels grâce à la rénovation de la dalle ».

Le 5 juillet 2006, la SCI Beaugrenelle, filiale du promoteur Gecina, s’engageait, dans un courrier au Préfet de Paris destiné à étayer sa demande d’autorisation d’ouverture du centre commercial, « à maintenir l’activité du centre médical en offrant un ensemble de prestations élargies dans des locaux plus adaptés ».

En octobre 2013, le centre commercial a ouvert sans que la municipalité et le promoteur  n’aient honoré leurs engagements vis-à-vis de la population et de la Préfecture. 

Depuis l’envoi de notre lettre ouverte, Gecina a rendu publique en février la vente du Centre commercial, à peine ouvert, pour la somme record de 700 millions d’euros. La nature spéculative du projet est confirmée. D’un côté, 200 à 300 millions d’euros de profits pour le promoteur, de l’autre,  une dégradation générale des équipements et services publics, l’abandon de la réinstallation du centre médical aux dépens des riverains.

 

Voilà une synthèse des réponses que les prétendants à la Mairie (Paris et/ou 15ème) nous ont envoyées, dans l’ordre chronologique de réception.

 

M. Christophe Najdovski (liste EELV/Paris) s’affirme « sensible à la difficulté d’accès aux soins dans le quartier de Beaugrenelle depuis la fermeture du centre de santé ». S’il ne se prononce pas explicitement pour le rétablissement d’un centre de santé, il « s’engage à redynamiser l’offre de soins conventionnés dans le secteur Beaugrenelle en étudiant avec l’ensemble des acteurs concernés, dont notre association, les moyens d’y parvenir ». Il « veillera à rendre audibles nos préoccupations ».


M. Philippe Goujon (liste NKM/Paris XV) constate « le grand vide créé dans ce quartier du 15ème par la fermeture du centre conventionné en 2006 ». Il rappelle « qu’il a présenté au Conseil d’arrondissement et au Conseil de Paris un vœu demandant qu’un accord définitif soit conclu avec la SCI Beaugrenelle garantissant la mise à disposition d’un local sur la dalle ». Il « déplore le renoncement par la Sempariseine et la Ville de Paris à leurs engagements et souhaite que, sous la prochaine mandature les négociations soient reprises pour que la promesse faite aux habitants soit honorée ».


Mme Géraldine Poireault-Gauvin (liste Beigbeder/Paris XV) rappelle « qu’elle a toujours défendu la nécessité de la restauration, au cœur du quartier Beaugrenelle, d’un centre médical conventionné, pratiquant des tarifs de secteur 1 ». Elle « s’engage à défendre le retour d’un véritable centre de santé, in situ, offrant des consultations de médecine générale et de spécialistes » permettant « une meilleure articulation avec les services des hôpitaux de l’arrondissement ».


Mme Anne Hidalgo (liste Paris qui ose/Paris et XVe) n’a pas répondu à notre courrier. Nous l’avons relancée jugeant nécessaire de disposer de sa position actualisée. Par un mail de son cabinet, elle nous fait savoir qu’elle « avait effectivement demandé au groupe Gécina de prévoir un centre médical de remplacement à celui voué à démolition » qu’elle jugeait « sous-équipé » dans des « locaux insatisfaisants ». Elle estime qu’aucun « projet examiné n’a pu aboutir, parce que les médecins concernés ne pouvaient s’engager sur l’offre de soins en secteur 1 ». Dans ces conditions, elle soutient la « décision de l’opérateur commercial de Beaugrenelle d’investir pour la rénovation, l’augmentation des capacités d’accueil du centre de la rue Viala et l’acquisition d’équipements modernes ».


Nous n’avons pas reçu de réponse de Mme Danièle Simonnet (Parti de gauche/Front de gauche/Paris).

 


 

Nous connaissons tous la valeur relative des promesses électorales, d’autant plus que les candidats n’ont pas les mêmes prétentions à accéder aux postes de responsabilité. Mais ces réponses sont un moyen d’intensifier notre lutte.


La décision de rouvrir un centre se santé relève de la municipalité de Paris. Nous ne pouvons pas accepter que la Ville de Paris, depuis 8 ans, n’ait pas été en capacité de susciter elle-même un projet médical de réinstallation d’un centre de santé conventionné. De même, nous ne pouvons pas accepter qu’elle se range derrière les promoteurs, dont la raison d’être est les affaires et non la santé publique, et les laisse renier leurs engagements devant le Préfet. Le centre de la rue Viala, situé dans un autre quartier, géré dans des conditions difficiles par une mutuelle étudiante, n’est pas en état de répondre aux besoins de Beaugrenelle.


Nous vous invitons à vous emparer de ces réponses pour interpeller les candidats dans les dernières semaines de la campagne. Cela comptera pour la suite. 

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Paris Buro 31/03/2014 15:36


La santé avant tout, c'est une bonne organisation de créer un centre de santé pour la santé publique.