Retrait du projet de loi Woerth : 2200 pétitions rassemblées dans le 15ème

21 Septembre 2010 , Rédigé par PCF - Section Paris 15ème Publié dans #Défense de la retraite par répartition

La pétition en PDF

 

 

PETITION: EXIGEONS LE RETRAIT DU PROJET DE LOI WOERTH 

 

Des objectifs clairs,
partagés et rassembleurs sont seuls efficaces pour faire monter le rapport de force jusqu’à la victoire.

 

- Le préalable: le retrait du projet de loi Woerth. Pour gagner la bataille des retraites, aucun recul social n’est acceptable ni négociable. Non, le projet Woerth n’est pas une solution, même mauvaise, à un supposé problème des retraites, c’est la suite du problème lui-même. Le retrait du projet de loi est la condition préalable à la défense et à la reconquête de notre système de retraite. 

 

- Défendre, consolider la retraite à 60 ans pour tous !

 

- Retour aux 37,5 annuités pour tous pour une retraite à taux « plein » La défense de la retraite à 60 ans est indissociable du refus de l’allongement de la durée de cotisation qui la rend illusoire, avec un taux de remplacement acceptable. La durée moyenne des carrières est actuellement de 36 ans (sans compter les années de bonifications). Le retour aux 37,5 annuités pour tous représenterait 0,3% du PIB en 2040. C’est la condition pour maintenir la crédibilité de notre système pour tous les salariés.

 

- Retraite à 55 ans pour les métiers reconnus pénibles. La prise en compte de la pénibilité doit être un progrès et non une moindre régression « négociable ». Les critères doivent être objectifs: pénibilité physique, environnement agressif, horaires décalés et espérance de vie en bonne santé à 60 ans.

 

- Retour à l’indexation des retraites sur les salaires (et non sur le taux officiel d’inflation)

 

- Maintien du code des pensions de la fonction publique.

 

- Financement des retraites par la cotisation sociale.

Il n’y a rien à concéder sur le financement de notre système de retraite par la cotisation sociale proportionnelle, qui constitue la part socialisée du salaire, le lien solidaire entre les générations de salariés. Taxer les revenus financiers des entreprises, taxer les dividendes, oui, mais on ne peut pas asseoir le financement de la Sécurité sociale sur la finance. 

 

- Fin des 33 milliards d’euros d’exonérations de cotisations patronales. Extension des cotisations à tous les modes de rémunérations. 

 

RETRAITES-SALAIRES-EMPLOI: LUTTES SOLIDAIRES !

 

 

NOM:

Prénom:

Adresse:

Code:

Ville:

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

cotty 21/09/2010 20:41



Excellente initiative! voilà qui est offensif!


SALUTATIONS COMMUNISTES.Jean-Louis