SOLIDARITE PALESTINE ! Tract

26 Novembre 2012 , Rédigé par PCF - Section Paris 15ème Publié dans #Solidarité internationale

Non à la guerre, non à l'injustice coloniale, à Gaza comme ailleurs!

Le tract en PDF

 

La nouvelle opération militaire meurtrière lancée par l'armée israélienne contre Gaza sème le chaos et la mort parmi la population palestinienne, avec le silence complice de la France et avec le soutien actif des États-Unis.

Le bilan macabre s'alourdit de jour en jour : déjà 160 morts palestiniens ce lundi dont une majorité de civils, plus de 1000 blessés. En 2008, la précédente guerre contre Gaza avait fait 1 400 morts côté Palestinien.

Israël ne veut pas la paix. Il mène depuis quarante-cinq ans une guerre coloniale contre le peuple palestinien.

Depuis 1967, les forces israéliennes occupent la Cisjordanie et la bande de Gaza. Des territoires qu’Israël devrait évacuer, selon la résolution 242 de l'ONU. Il empêche la constitution d'un État palestinien indépendant.

Israël a profité des accords de paix d'Oslo, en 1994, pour mieux coloniser la Cisjordanie. En vingt ans, le nombre de colonies en Cisjordanie a doublé. Israël « protège » les 300 000 colons de Cisjordanie avec son armée. Un prétexte pour justifier l’occupation de la Palestine.

Depuis, l’État sioniste multiplie les attaques contre les populations civiles palestiniennes pour entretenir un climat de guerre permanent, empêcher toute résolution pacifique du conflit. Il contribue à renforcer un adversaire, les islamistes du Hamas, qui alimente cette spirale de la violence.

Le gouvernement israélien utilise aussi l’exutoire palestinien pour faire diversion avant les élections auprès de sa propre population, durement frappée par le capitalisme (40% de taux de pauvreté), .

Depuis 2007, il maintient un blocus inhumain contre Gaza. Une vraie catastrophe humanitaire.

Un million de Gazaouis souffrent de la faim, 90% de la population dépend de l'aide humanitaire.

Où est la réaction de la communauté internationale ?

Nulle part! Elle est trop occupée à participer à la destruction de la Syrie. Une guerre contre le principal allié dans la région de la résistance palestinienne.

Où est la France, du « président du changement » Hollande ? Dans son discours à l'ONU le 25 octobre, Hollande met en garde contre le péril syrien, iranien, appelle à des interventions armées. Rien sur l’agression israélienne. Il y a deux semaines, il accueillait en grande pompe le premier ministre israélien Netanyahu, premier fauteur de guerre.

Où est l'Union européenne, « prix Nobel de la paix » ? Elle a signé en juillet un accord de coopération avec Israël dans 60 domaines, dont celui militaire. L'UE importe massivement des biens « Made in Israël » produits dans les territoires occupés, cautionnant l’occupation. Le Parlement européen, député de droite, verts et socialistes réunis, vient scandaleusement de voter une résolution mettant en parallèle l’oppresseur israélien et ses victimes.  Les discours des uns et des autres pour la reconnaissance d’un statut de membre de seconde zone de l’assemblée de l’ONU pour l’Autorité palestinienne ne visent qu’à cacher l’appui sans faille au relai israélien de l’impérialisme.

Où sont les États-Unis de l’ « ami des peuples » Obama ? Un mois après le battage médiatique des présidentielles, la position d’Obama n’est guère différente de celle de la droite républicaine. Il apporte son «soutien total au droit d’Israël à se défendre».

45 ans d'oppression coloniale, de mépris du droit international, de complicité impérialiste, américaine, européenne, française: ça suffit !

La mobilisation grandit en Palestine, mais aussi en Israël, pour dénoncer cette nouvelle guerre. Elevons-la aussi en France à partir de revendications de simple justice :

  • Arrêt immédiat des attaques meurtrières d’Israël
  • levée immédiate du blocus israélien inhumain sur la bande de Gaza et la Cisjordanie ;
  • respect des résolutions de l'ONU, dont la n° 242 : fin de l'occupation israélienne, démantèlement de toutes les colonies au-delà des frontières de 1967 ;
  • Destruction du Mur d’Appartheid
  • Droit au retour de tous les réfugiés palestiniens.
  • Libération des prisonniers politiques palestiniens des geôles israéliennes.
  • reconnaissance d'un Etat palestinien indépendant et viable, dans les frontières de 1967, avec Jérusalem-est comme capitale

Exigeons du gouvernement français qu’il rompe avec la politique de collaboration avec l’Etat colonialiste et qu’il engage immédiatement:

  • L’arrêt de toute collaboration militaire française avec Israël, d’achat et de vente d’armements avec ce pays
  • Le boycott des produits israéliens issus des territoires palestiniens occupés ;

La lutte contre toute forme de racisme, d'antisémitisme est indissociable de la lutte pour la paix, le respect du droits des peuples, la justice et le développement.

 

Le combat contre la guerre, pour la liberté des peuples colonisés fait partie intégrante de notre engagement communiste. Rejoignez-nous!

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

chb 19/02/2013 09:00


Vous écrivez "Il contribue à renforcer un adversaire, les islamistes du Hamas, qui alimente cette spirale de la violence."


Ah bon ? Je sais bien qu'il ne faut pas accabler la "seule démocratie du M-O", mais le Hamas en ce moment est excessivement pacifique,
et vous vous rappelez sûrement qu'une trève de longue durée était en négociation avant l'opération colonne de nuée. Ainsi, selon jssnews,


"Le 14 novembre 2012, l’opération « Colonne de nuée » débute avec l’élimination d’Ahmed Jabari, le
chef de la branche armée du Hamas. Un cessez-le-feu entre en vigueur huit jours plus tard. Le bilan de cette opération est clair et les chiffres communiqués par Tsahal le prouvent.


En effet, plus de 1500 cibles terroristes ont été éliminées ou détruites dont 19 leaders du Hamas et du Jihad islamique, 30 centres de commandement de premier ordre,
980 rampes de roquettes souterraines, 140 tunnels exploités pour le trafic d’armes et 66 autres utilisés pour les activités du Hamas, 42 salles d’opération et bases du mouvement terroriste ainsi
que 26 sites destinés à la fabrication et au stockage d’armes. Quand au Dôme de fer, il a permis d’intercepter 421 roquettes parmi les 900 tirées en direction des civils israéliens. Par ailleurs,
plus de cent roquettes envoyées par les terroristes palestiniens sont retombées directement sur Gaza. Malheureusement, on déplore six morts dont deux soldats du côté israélien ainsi que 240
blessés.


N'oublions pas qu'Israël base son droit à se défendre (et à voler plus de territoire) sur "l'absence de partenaire pour la paix", donc
sur la méchanceté inhérente du palestinien. L'apartheid alimente la résistance, laquelle est pourtant si apathique qu'il lui faut des banderilles de rappel. En éliminant de temps en temps les
partenaires de paix, Tsahal s'assure la pérennité de son gagne pain, du soutien de l'OTAN, etc. Du coup, "Hamas terroriste", c'est une propagande sioniste et c'est un voeu très cher des forces
d'occupation.


Certains historiens estiment que l'Israël a créé Hamas; son action en l'espèce va bien au-delà de "contribuer à renforcer un
adversaire".