Soutien aux salariés de Vaugistore (franchisé d’Auchan), 327 rue de Vaugirard, en grève et en action pour leurs droits

19 Décembre 2014 , Rédigé par PCF - Section Paris 15ème Publié dans #Luttes entreprises (services)

Soutien aux salariés de Vaugistore (franchisé d’Auchan), 327 rue de Vaugirard, en grève et en action pour leurs droits

PCF Paris 15, 19 décembre 2014

141219_auchan.jpg327 rue de Vaugirard dans le 15ème arrondissement se trouve un supermarché. Il appartenait à une filiale de Monoprix, « Monop’ » qui l’a cédé au 1er juillet 2014 à un franchisé d’Auchan, la société Vaugistore.

Le « président » de la société Vaugistore est un certain M. Albert Taleb, qui, selon le registre du commerce, cumule la présidence de 22 sociétés, supermarchés ou épiceries ou restaurants, dont 4 comme liquidateurs, et est gérant de deux autres encore. C’est certainement un de ces bons patrons qui font tourner le pays, qui achètent puis liquident des affaires, qui optimisent les aides publiques nationales et locales pour leur profit.

Cette longue expérience de la gestion ne semble pourtant pas lui avoir communiqué le sens du respect du droit du travail et de ses salariés ! C’est ce que commence à nous confirmer nos camarades d’Argenteuil, d’Asnières, de Champigny, de Vigneux ou de Corbeil.   

C’est ce dont les salariés du supermarché du 15ème font l’expérience en ce moment. M. Taleb s’est bien conformé à son obligation de reprendre les personnels volontaires de Monop’. Mais, il a malencontreusement oublié un autre volet du droit du travail : l’obligation de maintenir les quelques aménagements obtenus par les salariés dont la prise en compte des temps de pause, l’entretien des tenues de travail, la remise de tickets restaurant et le versement d’un 13ème mois, ces menus « avantages » qui complètent un salaire de misère et des temps de transport interminables. Et pourtant, personne n’aurait osé dire que Monop’ était une société généreuse…

Rappelé à l’ordre par ses nouveaux salariés, par les syndicats, en l’occurrence Sud, maintenant par l’inspection du travail, M. Taleb ne semble pas avoir compris que ce n’est pas lui qui fait la loi pour lui-même, notamment dans le 15ème. Samedi 13 décembre, les salariés ont fait grève largement. Il est allé chercher des casseurs de grève dans ses autres sociétés. Ça aussi, ça ne se fait pas, Monsieur Taleb !

Aujourd’hui, 19 décembre, les salariés avaient décidé de se rassembler et de distribuer un tract aux riverains et clients pour faire connaître cette anomalie. Malgré la pluie battante, les réactions outrées de la population, sa solidarité devraient résonner dans le cerveau comptable de M. Taleb.

Une délégation de la section du PCF Paris 15 est venue apporter son soutien aux salariés et aux grévistes. Elle relaie dès à présent leurs revendications et leur action, dans toutes les villes où les sociétés de M. Taleb opèrent, à Paris, 85b rue Réaumur (Réaustore), ou 31 rue Mazarine, (Mazastore).

Quelle image donne aussi M. Taleb du groupe Auchan ! Le moins disant social ne peut que favoriser la concurrence…

L’inspection du travail a convoqué M. Taleb et devrait le ramener à la raison, sinon les Prud’hommes en référé.

L’action de masse commence. Nous y prendrons part en espérant que la sagesse et le respect des salariés l’emportent rapidement. Cela dans un contexte de mobilisation contre l’extension du travail du soir et du dimanche.

Non aux patrons voyous dans le 15ème comme partout !    

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article