Soutien aux travailleurs de l’audiovisuel public grec

14 Juin 2013 , Rédigé par PCF - Section Paris 15ème Publié dans #Solidarité internationale

Soutien aux travailleurs de l’audiovisuel public grec, brutalement liquidé

Pcf Paris 15, 13 juin 2013

La fermeture du jour au lendemain des chaînes publiques de télévision et de radio (groupe ERT) par le gouvernement grec montre qu’il n’y a pas loin entre la dictature économique et la dictature politique du capital.

Ce n’est pas seulement 3000 salariés qui ont été jetés à la rue d’un coup au nom de l’austérité. Ce n’est pas seulement un signe d’allégeance qui a été donné aux représentants de l’Union européenne du capital, de la BCE et du FMI présents à Athènes ce jour-là. C’est aussi la volonté des possédants d’utiliser leur propre crise pour intimider les travailleurs et faire taire toute voix un peu critique.

130619_photos_ERT_amelioree.pngUn rassemblement de soutien symbolique s’est organisé à Paris dans la journée du 12 juin. Une dizaine de camarades de la section du PCF Paris 15, prévenus à temps, y ont participé. On notait du 15ème une banderole de la CGT de France-Télévisions, logiquement concernée et solidaire.

Nos camarades du Parti communiste grec (KKE) en France nous ont donné les dernières nouvelles.

La mobilisation solidaire se développe notamment sous l’action du Front syndical PAME.

Les travailleurs de l’audiovisuel public sont entrés en résistance. Ils continuent à travailler et à essayer d’émettre.

Le gouvernement a fait intervenir la police pour couper les canaux d’ERT des antennes relais. Il les menace de poursuites pour diffusion sans autorisation.  

Les travailleurs ont trouvé asile sur le canal 902, celui de la chaîne130613_canal_KKE.png du KKE. Le gouvernement pousse l’entreprise de télédiffusion (DIGEA) à interrompre également les émissions du canal 902 au prétexte qu’il retransmet les émissions « illégales » des travailleurs d’ERT.

Décidément, il y a des voix qui font peur et qui portent et que nous devons tout faire pour faire entendre.

Une analyse en lien : http://vivelepcf.fr/2132/fermeture-brutale-de-la-television-publique-grecque-pourquoi-une-telle-provocation-politique-solidarite/  

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article

Pivert 20/06/2013 14:07


Décidémment, les bonnes habitudes ne se perdent pas!
Staline retouchait les photos pour faire disparaître ses opposants, vous, vous voulez masquer que le Parti de Gauche faisait les 2/3 du rassemblement pour soutenir les salariés grec d'ERT!
Stalinien un jour, stalinien toujours!