Tract diffusé par les JC Paris 15: Face à l’extrême droite, ne te trompe pas de colère !

1 Avril 2011 , Rédigé par PCF - Section Paris 15ème Publié dans #Jeunes 15

Face à l’extrême droite, ne te trompe pas de colère !

 

Tract diffusé par les PC de Paris 15ème

 

Chaque jour les effets de la crise du capitalisme se font ressentir par chacun d'entre nous. Nos salaires minables, la précarité, le prix à payer pour se loger, le chômage... La misère s'étend et apporte son lot de phénomènes sociaux insupportables : Violences, mafia, corruption...

Les politiciens bourgeois et les requins de la finance entretiennent le chômage, afin de maintenir les bas salaires, les conditions de travail indignes et la répression sur les syndicalistes en lutte. Les capitalistes qui nous ont plongés dans cette situation ne veulent pas s'arrêter là. Un certain nombre d'entre eux craignent que la colère s'organise et sont prêts à appuyer la montée du fascisme dans notre pays. Ils veulent que l'on s'entretue et pour cela tous les prétextes sont bons, que ce soit nos différences de métier, de couleur de peau ou de religion. Ainsi nous tenons tout particulièrement à nous adresser, de manière franche et honnête, à la jeunesse populaire qui serait tentée par l'extrême droite. Cette mouvance politique est la digne héritière des collaborateurs de l'occupant nazi et des tortionnaires de la guerre d'Algérie. Lycéens, étudiants, apprentis, ouvriers, employés : n'allez pas contre vos intérêts ! Nous n'avons que notre force de travail pour vivre quels que soient notre couleur de peau ou notre pays d'origine.

C'est en luttant contre ceux qui nous exploitent, que la jeunesse et les travailleurs reprennent espoir et mettent le bonheur à leur portée.

Pour que cette société inhumaine ne soit plus qu'un mauvais souvenir, nous devons nous attaquer à son fondement même, le système capitaliste. Ce système basé sur l'appropriation des richesses que nous créons par une minorité de nantis, n'apporte que guerre, misère et destruction de la nature.

Les solutions existent, à condition que nous soyons unis et organisés.

Ensemble, nous pouvons imposer la démocratie réelle et la souveraineté face à l'Europe des multinationales. Nous pouvons gagner la nationalisation des grands moyens de production et d'échange pour pouvoir décider nous-mêmes du partage des fruits de notre travail, vivre enfin dans une société digne et fraternelle débarrassée de la rapacité des capitalistes. 

Ensemble construisons cette société nouvelle : le Socialisme !

Partager cet article

Repost 0

Commenter cet article